Marcel
Dessonnes

347e sociétaire

Entré à la Comédie-Française en 1899 ; sociétaire en 1910 ; retraité en 1939 ; doyen de 1936 à 1939.

Après une licence de lettres, Marcel Pique, dit Marcel Dessonnes, entre dans la classe de Worms au Conservatoire qu'il quitte en 1899 avec un second prix. Entre-temps, il joue au théâtre de l'Œuvre sous le pseudonyme de Luxeuil.
Engagé à la Comédie-Française, il débute dans Froufrou de Meilhac et Halévy. Sa prestance de jeune premier lui donne l'occasion de jouer tous les jeunes gens du répertoire classique, les Clitandre de Molière, Dorante de Marivaux et les héros de Musset : Cœlio et Perdican, ainsi qu'Almaviva du Mariage de Figaro, un brillant Don Carlos dans Hernani et Louis XIII dans Marion Delorme de Victor Hugo. Mais il est aussi de son temps et joue Les affaires sont les affaires d'Octave Mirbeau, Primerose et La Belle Aventure de De Flers et Caillavet, La Parisienne de Becque, L’Embuscade de Kistemaekers. Il reprend avec succès, après Le Bargy, le rôle de l'Abbé Daniel dans Le Duel de Lavedan. En 1924, il fait une création remarquée dans Je suis trop grand pour moi de Jean Sarment et crée Le Quatrième de Martial Piéchaud, en 1928, et Le Sang de Danton de Saint-Georges de Bouhélier, en 1936 (rôle de Carnot). Il est Pridamant dans L'Illusion comique de Pierre Corneille que met en scène Jouvet, en 1937, et le Curédans Asmodée de Mauriac. Il met en scène L’Épreuve de Marivaux.
Comédien de qualité, modeste et consciencieux, aimé du public, il a consacré toute sa carrière à la Comédie-Française. À plusieurs reprises, il remplace l'administrateur Émile Fabre pendant les vacances et, à la retraite d'Albert-Lambert, il lui succède comme doyen.

  • Découvrez

    Notre vente de costumes de scène du jeudi

  • La Comédie-Française

    en tournée

VIGIPIRATE

En raison du renforcement des mesures de sécurité dans le cadre du plan Vigipirate « Sécurité renforcée - risque attentat », nous vous demandons de vous présenter 30 minutes avant le début de la représentation afin de faciliter le contrôle.

Nous vous rappelons également qu’un seul sac (de type sac à main, petit sac à dos) par personne est admis dans l’enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française. Tout spectateur se présentant muni d’autres sacs (sac de courses, bagage) ou objets encombrants, se verra interdire l’entrée des bâtiments.

logo-vigipiratejanv24