Marie
Leconte

337e sociétaire

Entrée à la Comédie-Française en 1897 ; sociétaire en 1903 ; retraitée en 1927 ; sociétaire honoraire en 1928.

Refusée au Conservatoire, Anne-Marie Lacombe, dite Marie Leconte, fait ses classes en province, s'essayant à tous les emplois, puis joue le mélodrame à Paris, à la Porte-Saint-Martin et au Château-d'Eau. Madame Segond-Weber l'aide de ses conseils et l'emmène en tournée, lui faisant travailler les rôles classiques d'Aricie (Phèdre) et de Julie (Horace). De retour à Paris, elle joue au Vaudeville et au Gymnase les héroïnes d'Alfred Capus et de Marcel Prévost.
Engagée à la Comédie-Française, où elle bénéficie des leçons et de la protection de Julia Bartet, elle débute en 1897 dans Mimi de La Vie de bohème, puis Henriette des Femmes savantes.
Elle remplit avec grâce les rôles de son emploi – ingénuités et jeunes premières –, joue les Élise et Mariane de Molière, Rosine du Barbier de Séville, Chérubin du Mariage de Figaro, aborde les soubrettes avec Lisette du Jeu de l'amour et du hasard et Marinette du Dépit amoureux. Sa sensibilité délicate convient à la psychologie nuancée des jeunes premières modernes, dans la lignée de la Suzanne du Monde où l'on s'ennuie d’Édouard Pailleron. Elle est l'interprète de Paul Hervieu (Le Dédale), Eugène Brieux (Le Berceau) Maurice Donnay (Paraître), Henri Lavedan (Catherine), André Rivoire (Le Roi Dagobert), Miguel Zamacoïs (La Fleur merveilleuse), Georges de Porto-Riche (La Chance de Françoise)... Elle reprend Suzel de l'Ami Fritz et crée La Paix chez soi de Courteline, avec Féraudy.

Elle reste pour le public la délicieuse créatrice de Primerose et de L'amour veille de Flers et Caillavet. En 1915, elle incarne Colette Baudoche dans l'adaptation théâtrale du roman patriotique de Maurice Barrès. Elle se retire en 1927 et est nommée sociétaire honoraire l'année suivante. Sa représentation de retraite en 1930 rassemble de nombreuses vedettes. Après son départ de la Comédie-Française, elle joue encore sur les boulevards, notamment Madame Sans-Gêne.

Bienvenue

Les journées du Patrimoine

Les visites-conférences pour les journées du Patrimoine, les 21 et 22 septembre 2019, sont d'ores et déjà complètes.

Nous vous invitons à consulter notre page Visiter pour réserver une visite-conférence guidée pour les particuliers, tous les week-end à 11h.

Important

Nous vous rappelons que vos téléphones portables doivent être éteints pendant toute la durée des représentations. Merci.

Cookies

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez notre politique de protection des données personnelles et notre politique de gestion des cookies ainsi que le dépôt de cookies et technologies similaires, destinés à (1) assurer le bon fonctionnement du site (authentification, suivi de panier de commande), (2) vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêts en fonction de votre navigation sur notre site et (3) réaliser des statistiques pour optimiser votre navigation sur le site. Vous avez la possibilité d'en apprendre plus sur le paramétrage de vos cookies en suivant ce lien, ou vous pouvez accepter les cookies en fermant cette fenêtre.

Vigipirate

Suite au renforcement du plan Vigipirate, toute personne se présentant avec une valise ou un sac (hors sac à main) se verra interdire l'accès à l'enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française.
Pour faciliter les contrôles, merci d'arriver au minimum 30 minutes avant le début des représentations.