Louise-Adélaïde Berton-Maisonneuve
dite MLLE DOLIGNY

152e sociétaire

Entrée à la Comédie-Française en 1763 ; sociétaire en 1764 ; retraitée en 1783.

Filleule de Mademoiselle Gaussin, il semble qu'elle ait débuté tout enfant et fait une petite carrière en province avant d'entrer à la Comédie-Française, sur un ordre de début arraché à l'influence de Madame de Pompadour par l'auteur Voisenon qui l'avait remarquée. Conseillée par Molé, elle fait ses débuts officiels dans le rôle d'Angélique de La Gouvernante de Nivelle de La Chaussée et Zénéïde de Cahusac.

Mademoiselle Doligny est reçue dans l'emploi des « premières amoureuses » qu'elle remplit pendant vingt ans avec grâce et naturel. Elle contribue à l'évolution du costume en supprimant l'éventail et les gants blancs, qui caractérisaient les amoureuses, et en tirant le jeu vers plus de naturel.
Elle crée un très grand nombre d'héroïnes tendres et pures, comme la Victorine du Philosophe sans le savoir et l'Angélique de La Gageure imprévue de Sedaine, Eugénie dans le drame homonyme de Beaumarchais, Angélique du Bourru bienfaisant de Goldoni, Catau dans la Partie de chasse de Henri IV de Collé, Pauline des Deux Amis de Beaumarchais et la Rosine du Barbier de Séville. Beaumarchais lui destine le rôle de la Comtesse dans Le Mariage de Figaro, mais elle se retire en avril 1783, un an avant que soient levées les interdictions qui pèsent sur la comédie. Elle joue pour la dernière fois son rôle de Betty dans La Jeune Indienne de Chamfort. Elle a joué Junie de Britannicus, mais elle abandonne très vite la tragédie, se heurtant à l'opposition des partisans de Mademoiselle Hus. Sa Lisette du Glorieux de Destouches, était, dit-on, incomparable.

Elle se retire avant d'être trop âgée pour les rôles de son emploi et vit à l'écart, confirmant la réputation d'honnêteté, de vertu et de simplicité qu'elle a toujours réussi à sauvegarder en dépit des circonstances et de l'époque. Elle épouse en 1795 le marquis Dudoyer de Gastels, qui la laisse veuve trois ans plus tard. Remariée, elle vivra totalement à l'écart du milieu du théâtre, jusqu'en 1823.

Bienvenue

SAISON 2018-2019

— Voir toute la saison
— BILLETTERIE : ACHAT DES PLACES
Attention la vente des cartes est terminée pour la saison 2018-2019
Documents au format PDF :
Brochure de saison
Calendrier

ANNULATIONS

Entre le mardi 22 mai et le lundi 4 juin 2018, un mouvement de grève d'une partie des personnels a perturbé les représentations de la Salle Richelieu.
Dans ces conditions, il a été impossible de présenter la nouvelle production de La Locandiera de Carlo Goldoni mise en scène par Alain Françon et la décision a été prise d'en reporter la création à la saison 2018-2019.
Les spectateurs munis de billets pour les représentations de ce spectacle en juin et juillet 2018 trouveront ci-dessous les modalités de remboursement de leurs billets.

- pour les billets achetés sur notre site Internet www.comedie-francaise.fr
merci de bien vouloir demander le remboursement de vos places le plus rapidement possible (et dans un délai de trois mois maximum à compter de ce jour) par courriel : reservation.reponse@comedie-francaise.org

- pour les billets achetés par les autres canaux (correspondance, téléphone, guichets),
merci de bien vouloir nous retourner vos billets accompagnés d’un RIB le plus rapidement possible (et dans un délai de trois mois maximum à compter de ce jour) par courriel : reservation.reponse@comedie-francaise.orgpar courrier : Comédie-Française - Service location - place Colette – 75001 Paris

- pour les billets achetés auprès de la FNAC
le remboursement se fera directement auprès du magasin

Nous vous prions de nous excuser et vous remercions de votre compréhension.

Vigipirate

Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation.