Thomas
Caumont

208e sociétaire

Entré à la Comédie-Française en 1794 ; sociétaire en 1799 ; retraité en 1809.

Il débute en province, notamment à Rouen, où il est signalé dans l'emploi des « financiers ». Il entre au Théâtre Montansier à Paris, en 1793, et rejoint l'année suivante, au Théâtre Feydeau, les rescapés de la Comédie-Française. En 1799, il est de la troupe réunie rue de Richelieu. Doublant Grandmesnil dans les « rôles à manteaux », il est un acteur modeste, juste et apprécié du public. Arnolphe (L’École des femmes), Bartholo (Le Barbier de Séville), Monsieur Diafoirus (Le Malade imaginaire) et les bourgeois des comédies de Dancourt, de Brueys ou d'Allainval sont les rôles qu'il joue avec le plus de succès.
Il se retire en 1809.

  • Découvrez

    Notre vente de costumes de scène du jeudi

  • La Comédie-Française

    en tournée

VIGIPIRATE

En raison du renforcement des mesures de sécurité dans le cadre du plan Vigipirate « Sécurité renforcée - risque attentat », nous vous demandons de vous présenter 30 minutes avant le début de la représentation afin de faciliter le contrôle.

Nous vous rappelons également qu’un seul sac (de type sac à main, petit sac à dos) par personne est admis dans l’enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française. Tout spectateur se présentant muni d’autres sacs (sac de courses, bagage) ou objets encombrants, se verra interdire l’entrée des bâtiments.

logo-vigipiratejanv24