Au bureau des lectures 1/3

À la découverte des écritures théâtrales d'aujourd'hui
1er cycle

Studio

1er 3 décembre 2023

Studio

Au bureau des lectures...

2023-12-01 20:30:00 2023-12-03 23:00:00

Un abonnement est disponible pour le Bureau des lectures ! Si vous réservez pour les trois lectures, payez 24€ au lieu de 33€ au tarif plein et 15€ au lieu de 21€ au tarif réduit.

Pour cela, veuillez cliquer ici.

 

 

 

Chaque saison, environ quatre cents manuscrits d’œuvres dramatiques sont envoyés à la Comédie-Française. Ces pièces sont lues et étudiées par un comité nommé Bureau des lectures. De ces sessions placées sous la houlette du conseiller littéraire de la Maison, sont sélectionnées neuf textes par an que nous proposons au public de découvrir, mis en espace et lus par les comédiennes et comédiens de la Troupe. Neuf rendez-vous avec neuf auteurs et autrices, neuf pièces nouvelles, illustrant le dynamisme des écritures théâtrales. Les trois cycles aborderont des répertoires différents : le premier sera consacré aux écritures francophones, le deuxième à la réjouissante scène des écritures jeunesse et le troisième aux écritures étrangères. Chaque cycle donnera l’occasion aux spectateurs et spectatrices d’élire leur coup de cœur à l’issue d’une conversation animée par le conseiller littéraire Laurent Muhleisen.


CYCLE 1 – ÉCRITURES FRANCOPHONES

1ER, 2 DÉC À 20H30 ET 3 DÉC À 14H
STUDIO

  • VEN 1ER DÉC À 20H30 :

TIAMAT
Ian de Toffoli (Luxembourg).
Lecture dirigée par Aurélien Hamard-Padis.
Texte publié aux éditions L’espace d’un instant

Un homme pousse la porte d’un bar de quartier. Il est le dernier client, demande qu’on lui serve encore un verre. Il dit redouter devoir rentrer chez lui, redouter la question quotidienne de sa femme sur le déroulement de sa journée. Il est avocat d’affaires, appartient à cette classe qui s’enrichit malgré la crise, malgré les guerres. Il le sait, mais ce n’est pas son problème. Il a besoin de se confier, et finit par raconter comment Marie, la nouvelle recrue pour qui il a le béguin, un soir dans une boîte de nuit, lui attire un client convoitable, qui lui propose un deal : il a besoin de papiers d’identification pour une collection d’objets d’art antique du Proche-Orient qu’un client vient de se procurer au marché noir et s’apprête à revendre. Il devient rapidement clair qu’il s’agit d’objets provenant d’une région en guerre et de pillages commis par l’État islamique ; après avoir été stockés quelques années dans des ports francs, le temps de qu’on leur invente une histoire, ils sont destinés à décorer le bureau d’un riche collectionneur occidental. Parmi ces artefacts, se trouve une des rares représentations de Tiamat, la déesse-mère mésopotamienne. Un désir irrépressible de posséder cette statuette s’empare de l’avocat. Il ne veut plus être l’intermédiaire des puissants de ce monde : il veut en faire partie.

Ian De Toffoli (1981, à Luxembourg) est écrivain, dramaturge et universitaire. Il est l’auteur d’essais et de pièces de théâtre, pour lesquelles il a reçu plusieurs prix et bourses, notamment l’aide à l’écriture d’ARTCENA pour Un héritage (2022) ou le prix d’encouragement du Science and Theatre Festival du Theater Heilbronn pour AppHuman (2021). Sa pièce Terres arides est sélectionnée pour représenter le Luxembourg au Festival OFF d’Avignon 2022. Son théâtre exploite des thématiques sociétales et politiques, brouille les frontières entre récit, conte, documentaire et drame. Il a été auteur en résidence au Théâtre des Quartiers d’Ivry, en 2023, à la Maison des auteurs des Francophonies de Limoges, au Centre des auteurs dramatiques de Montréal, en 2022, ainsi qu’au Literarisches Colloquium Berlin, en 2018. Ses pièces sont jouées aux Théâtres de la Ville de Luxembourg, mais aussi au Théâtre du Centaure, au Théâtre de la Ville de Paris, au Théâtre de Liège, CDN du NEST, au Campania Teatro Festival, au Théâtre Prospéro de Montréal, Théâtre de la Cité internationale, entre autres. Elles sont publiées et traduites dans plusieurs pays européens. Le recueil Trilogie du Luxembourg a paru aux Editions l'Espace d'un instant en 2022. Ian De Toffoli écrit en plusieurs langues, mais principalement en français. Il est actuellement artiste associé aux Théâtres de la Ville de Luxembourg. Sa dernière pièce, Léa et la théorie des systèmes complexes, a eu sa première au Festival des Zébrures d'automne à Limoges, en septembre 2023.

  • SAM 2 DÉC À 20H30 :

LE LAC
Djo Ngeleka (République démocratique du Congo).
Lecture dirigée par Laurent Muhleisen.

« Un mec a dit, qu’un mec a dit, qu’une femme a dit, qu’un mec a trompé sa femme, et que la copine de la femme du mec qui a trompé sa femme avec une autre, a dit à son mec, que sa copine qui a été trompée par son mec, a dit qu’elle sautera par-dessus la rambarde et se jettera dans l’eau si son mec qui l’a trompée avec une autre femme, ne lui donne pas le nom de cette femme. »
Un beau matin, la rumeur enfle : la foule a appris qu’un corps est tombé dans le lac. Ou dans ce que tout le monde a décidé d’appeler « lac » parce qu’il y a de l’eau, des poissons ; des femmes aussi, souvent, qui font la lessive et parfois se lavent ; des hommes, bien sûr, même si ce n’est pas du même côté qu’ils se lavent. Une barre de fer usée que tout le monde appelle Rambarde parce que personne n’a trouvé le nom qui lui convient.
À l’écart de la foule, mais assez près pour l’entendre et en être entendus, un vieux et un jeune vantent chacun l’épopée de sa génération : ses dirigeants, leur politique, les « progrès sociaux » réalisés… Mais ce qui ressemble à un conflit de générations en réalité ne l’est pas : ce qui sous-tend cette palabre, c’est le désir de retrouver l’unité d’un peuple. Il ne faut plus que le lac bouffe ses propres filles et fils comme il en a l’habitude depuis si longtemps. Mais pour éviter cela, il faut entrer dans le lac ; cela demande du cran. Le vieux et le jeune se décident. Tout autour, la foule attend avec impatience pour voir ce qu’ils ramèneront à la surface. Peut-être rien ?

Djo Kazadi Ngeleka est né à Lubumbashi où il vit et travaille. Comédien, metteur en scène, auteur et humoriste, il navigue entre plusieurs eaux. Depuis 2010, il exerce ces différentes activités en cherchant à proposer un théâtre novateur qui rompt avec l’esthétique de la complaisance liée au besoin de survie. En tant qu’auteur il a écrit quatre pièces de théâtre : Paris sera pris, M’appelle Wantanshi, La Conférence et Le Lac.

  • DIM 3 DÉC À 14H :

LICHEN
Magali Mougel (France).
Lecture dirigée par Mathilde Waeber.
Texte publié aux éditions Espaces 34

Avec Marianne Steggall, académicienne comédienne de la Comédie-Française

Tandis que des habitations se vident, des travaux de démolition/reconstruction sont en cours afin de réhabiliter un îlot urbain.
Mais un homme résiste. Il ne veut pas abandonner sa maison, ses pigeons, ce lieu où il a grandi, s’obstinant hors de raisons.
Avec lui, vit sa fille à qui il enseigne de ne pas se résigner. Elle-même, confrontée à la brutalité des autres enfants de son école, fait le récit d’une douceur rude entre son père et elle, une solidarité.
Une pièce sur le déracinement forcé pour l’utopie d’un monde meilleur, l’arrachement sans retour à un lieu qui forge un être, l’agonie d’un homme.

Magali Mougel est née en 1982 dans les Vosges, région où elle a choisi de retourner vivre. Après des études à l’Université de Strasbourg, ainsi qu’à l'Ensatt à Lyon dans le département Écrivain-Dramaturge, elle a enseigné pendant plusieurs années à l’Université de Strasbourg et a été rédactrice pour le Théâtre national de Strasbourg. Depuis 2014, elle a fait le choix de se consacrer exclusivement à l’écriture de textes pour le théâtre, et occasionnellement à la dramaturgie. Elle collabore avec différentes structures et se prête volontiers à l’exercice de la commande. Ses pièces sont publiées aux éditions Espaces 34 et font l’objet de nombreuses mises en scène ou productions radiophoniques. Parmi elles, citons Erwin Motor, dévotion (lu au Studio-Théâtre de la Comédie-Française en 2011), Léda, le sourire en bannière et La Dernière Battue (2012), Guérillères ordinaires et Suzy Storck (2013), Traverses (2014), Cœur d’acier (2014), The Lulu Projekt (2015), Hippolyte (2017), We just want you to love us et Perchés dans les arbres (2018), Shell Shock (2019), Frisson (2021, texte pour enfants). Lichen a été publié en 2022. La création de la pièce est prévue au Théâtre Antoine Vitez d’Ivry sur Seine, dans une mise en scène de Julien Kosellek, en janvier 2024.


VX-COLOMBIER
CYCLE 2 – ÉCRITURES JEUNESSE
2, 4 ET 9 MARS
CYCLE 3 – ÉCRITURES ÉTRANGÈRES
15, 16 ET 17 JUIN

NOUVELLE TARIFICATION

Un abonnement est disponible ici si vous souhaitez assister aux trois représentations de cycle.


COMPOSITION DU BUREAU

Direction

  • Éric Ruf, administrateur général
  • Laurent Muhleisen, conseiller littéraire
  • Mélinée Moreau, chargée de mission

Membres du Bureau

  • Sylvia Bergé
  • Alain Lenglet
  • Françoise Gillard
  • Christian Gonon
  • Pierre Louis-Calixte
  • Séverine Daucourt, poète
  • Aurélien Hamard-Padis, dramaturge
  • Marine Jubin, responsable du service éducatif de la Comédie-Française
  • Mélinée Moreau, chargée de mission
  • Laurent Muhleisen, conseiller littéraire
  • Agathe Sanjuan, conservatrice-archiviste de la Comédie-Française
  • Mathilde Waeber, académicienne metteuse en scène dramaturge
Salle
-logo-2016-comedie-francaise-cmjn-studio-adresse-01

Distribution

La troupe

Calendrier

  • 2023-12-01 20:30:00

    2023-12-01 20:30:00

    de 6 à 11 €

  • 2023-12-02 20:30:00

    2023-12-02 20:30:00

    de 6 à 11 €

  • 2023-12-03 14:00:00

    2023-12-03 14:00:00

    de 6 à 11 €

  • Nouveauté

    Lunettes connectées disponibles à la Salle Richelieu

  • Découvrez

    La boutique

ATTENTION

Ouverture des réservations pour les représentations du mois de juillet Salle Richelieu :

  • MER 20 MARS à partir de 11h

VIGIPIRATE

En raison du renforcement des mesures de sécurité dans le cadre du plan Vigipirate « Urgence attentat », nous vous demandons de vous présenter 30 minutes avant le début de la représentation afin de faciliter le contrôle.

Nous vous rappelons également qu’un seul sac (de type sac à main, petit sac à dos) par personne est admis dans l’enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française. Tout spectateur se présentant muni d’autres sacs (sac de courses, bagage) ou objets encombrants, se verra interdire l’entrée des bâtiments.

vigipirate-urgenceattentat2