Trois hommes dans un salon – Brel, Brassens, Ferré

de François-René Cristiani
Mise en scène Anne Kessler

Studio

15 mai 29 juin 2008

Studio

Trois hommes dans un...

2008-05-15 00:00:00 2008-06-29 00:00:00

Ils n’ont pas vraiment mauvaise réputation, au contraire. En ce début d’année 1969, les trompettes de la renommée ont sonné pour eux depuis longtemps et les lauriers pleuvent. Les Trois Baudets, Bobino ou l’Olympia ont retenti de leurs chansons.

Un jeune journaliste, François-René Cristiani, a cette idée un peu folle de les réunir. Première et dernière fois que se rencontrent Georges Brassens, Jacques Brel et Léo Ferré, rendant ce moment d’autant plus émouvant et exceptionnel. Entre éclats de rire, gorgées de bière et volutes de fumée, les trois hommes discourent au rythme des questions posées par le journaliste. Ni dieu ni maître : la poésie et la chanson sont leur seule aliénation. La création, les premiers cachets, le succès, le travail, le public, Gainsbourg et les Beatles, les femmes, l’anarchie, la solitude : leurs réflexions sont livrées souvent avec élégance, humour et un brin de provocation. Trois chanteurs, trois poètes, trois copains d’abord. Avec le temps, leur souvenir n’a pas vieilli. Leurs chansons ne nous quittent pas. Et c’est extra.


François-René Cristiani, l'auteur
En janvier 1969, Jacques Brel (1929-1978) a quarante ans. Il a fait ses adieux au tour de chant et joue L’Homme de la Mancha à Paris. Georges Brassens (1921-1981), lui, a momentanément arrêté les récitals pour raisons de santé mais remontera sur scène à l’automne pour trois mois. Quant à Léo Ferré (1916-1993), il vient d’enregistrer C’est extra et prépare sa rentrée à Bobino. Tous trois ont en commun le même amour de la musique et des textes. Chacun à leur façon, ils ont donné à la chanson française ses lettres de noblesse. Eux qui se considéraient avant tout comme des artisans ont, en orfèvres du vers, taillé avec passion dans le diamant brut des mots pour nous léguer par centaines des joyaux de poésie dans l’alliage de la chanson.

Anne Kessler, la metteur en scène
Nous faire assister à la rencontre exceptionnelle des trois poètes comme si nous y étions, tel est le pari d’Anne Kessler, sociétaire de la Comédie-Française depuis 1994. Après Strindberg / Ibsen / Bergman : Grief(s) (2006), elle retrouve le Studio-Théâtre en tant que metteur en scène pour la deuxième fois, et donne à entendre dans son intégralité la parole des trois chanteurs durant cet entretien mythique. Un entretien qui a du théâtre l’éphémère et sa part de mise en scène – Brassens, Brel et Ferré avaient conscience de ce qu’ils représentaient et savaient qu’ils étaient enregistrés. Un entretien dont la profondeur côtoie parfois, sous des dehors en apparence légers, les textes dramatiques les plus denses.
I.S

Équipe Artistique

Mise en scène : Anne Kessler
assistée de : Camilla Bouchet
Scénographie et lumières : Yves Bernard

Distribution

La troupe

  • Nouveauté

    Lunettes de surtitrage disponibles à la Salle Richelieu

  • Découvrez

    La boutique

VIGIPIRATE

En raison du renforcement des mesures de sécurité dans le cadre du plan Vigipirate « Sécurité renforcée - risque attentat », nous vous demandons de vous présenter 30 minutes avant le début de la représentation afin de faciliter le contrôle.

Nous vous rappelons également qu’un seul sac (de type sac à main, petit sac à dos) par personne est admis dans l’enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française. Tout spectateur se présentant muni d’autres sacs (sac de courses, bagage) ou objets encombrants, se verra interdire l’entrée des bâtiments.

logo-vigipiratejanv24