Jean-Bernard Brisebarre
dit JOANNY

247e sociétaire

Entré à la Comédie-Française en 1807 ; nouveaux débuts en 1826 ; sociétaire en 1828 ; retraité en 1841.

Fils d'un musicien de Dijon, il est envoyé à Paris pour étudier la musique, mais il lui préfère la peinture. À 16 ans, il s'enrôle dans l'armée révolutionnaire, qu'une blessure grave l'oblige à abandonner pour l'administration des domaines. Il quitte l'administration pour des théâtres de société puis, sur les conseils de Mademoiselle Saint-Val cadette, il débute en 1797 au théâtre de la République. Ensuite, il accompagne Talma dans ses tournées en qualité de grand confident. Pendant près de vingt ans, il va sillonner la province, méritant le surnom de « Talma des provinces ».

Un premier début à la Comédie en 1807 n'est pas suivi d'engagement – on lui reproche d'imiter Talma, alors en pleine gloire – et le renvoie dans les départements. C'est en 1819 qu'il obtient à l'Odéon un retentissant succès dans le rôle de Procida des Vêpres siciliennes de Casimir Delavigne. Dès lors sa carrière est tracée et la Comédie-Française cherche à l'arracher à l'Odéon, qui proteste. Il y restera jusqu'en 1825, date à laquelle il est engagé à la Comédie-Française. Il débute en 1826 et sera sociétaire en 1828. Il est, pour les jeunes auteurs du drame romantique, un appui loyal et consciencieux. Ses créations du Duc de Guise, dans Henri III et sa cour d'Alexandre Dumas, d'Othello dans Le More de Venise et du Quaker de Chatterton d'Alfred de Vigny, de Don Ruy Gomez dans Hernani et de Saint-Vallier dans Le roi s'amuse, de Victor Hugo, de Tyrrel dans Les Enfants d’Édouard de Casimir Delavigne, etc. sont autant de succès et d'atouts pour la réussite de l'école nouvelle. Dans la tragédie classique, il est Auguste (Cinna), le Vieil Horace (Horace), Burrhus (Britannicus)... et, dans la grande comédie, le baron d'Eugénie de Beaumarchais et Vanderk du Philosophe sans le savoir de Sedaine.
Acteur solide, laborieux, mais d'une présence scénique indéniable, il se retire, pour raisons de santé, en 1841, et joue une dernière fois le Vieil Horace, aux côtés de Rachel dans le rôle de Camille, à sa soirée de retraite en 1846.

Il a écrit plusieurs ouvrages, dont certains publiés de son vivant, mais le plus précieux de ses écrits est un Journal dont le manuscrit, conservé à la Bibliothèque de l'Arsenal (fonds théâtral Rondel), a été publié par Maurice Descotes en 1955, document exceptionnel sur la naissance du drame romantique.

Journées du patrimoine

Les visites du Patrimoine du 18/19 septembre 2021 sont déjà complètes ! Nous avions 180 places pour 600 demandes.

Toutefois, nous organisons toute l'année des visites-conférences (les mêmes que celles proposées lors des Journées du Patrimoine) tous les week-end à 11h , aussi, nous vous invitons à consulter notre site.

PASSE SANITAIRE

Suite aux annonces du Président de la République du lundi 12 juillet, et conformément au décret n°2021-955 du 19 juillet 2021 modifiant le décret n° 2021-699 du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire, le passe sanitaire doit être mis en place pour tous les rassemblements de 50 personnes ou plus.
À compter du 21 juillet 2021, il est donc nécessaire pour accéder à nos trois salles. Le passe sanitaire est en vigueur à la Comédie-Française pour les spectateurs majeurs depuis le 21 juillet. Attention, il sera demandé aux spectateurs à partir de 12 ans dès le 30 septembre 2021.

MISE EN PLACE POUR LES SPECTATEURS

Le passe sanitaire concerne tous les spectateurs âgés de 18 ans et plus à compter du 21 juillet 2021 et il sera demandé aux spectateurs à partir de 12 ans dès le 30 SEPT 2021. Seuls les spectateurs munis d'un passe sanitaire seront admis en salle. L'application du passe sanitaire pour les jeunes de 12 à 17 ans est repoussée au 30 août 2021. Le passe sanitaire prend la forme d'un QR code disponible dans l’application Tous anti-Covid ou téléchargeable depuis le site ameli.fr
Le passe sanitaire est valide pour l’admission en salle lorsqu’il atteste :

  • soit d’une vaccination complète : 7 jours après la deuxième injection pour tous les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) ; 4 semaines après l'injection pour les vaccins à une seule injection (Janssen) ; 7 jours après l'injection pour les personnes ayant eu la Covid ;
  • soit d’un test PCR ou Antigénique négatif de moins de 72h ;
  • soit le résultat d’un Test RT-PCR positif attestant du rétablissement de la Covid, datant d’au moins 11 jours et de moins de six mois.

Les autotests ne sont pas considérés comme un passe sanitaire valide. Ils ne permettent donc pas l'entrée en salle.

Le port du masque demeure obligatoire pendant toute la durée de la présence dans le bâtiment (en salle comme dans les circulations).

SAISON 21/22


COOKIES

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez notre politique de protection des données personnelles et notre politique de gestion des cookies ainsi que le dépôt de cookies et technologies similaires, destinés à (1) assurer le bon fonctionnement du site (authentification, suivi de panier de commande), (2) vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêts en fonction de votre navigation sur notre site et (3) réaliser des statistiques pour optimiser votre navigation sur le site. Vous avez la possibilité d'en apprendre plus sur le paramétrage de vos cookies en suivant ce lien, ou vous pouvez accepter les cookies en fermant cette fenêtre.


VIGIPIRATE

Suite au renforcement du plan Vigipirate, toute personne se présentant avec une valise ou un sac (hors sac à main) se verra interdire l'accès à l'enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française.
Pour faciliter les contrôles, merci d'arriver au minimum 30 minutes avant le début des représentations.