Michel
Aumont

Sociétaire honoraire

Michel Aumont appartient à la confrérie des comédiens de l'inconfort, prêts et apte à interpréter les emplois les plus exigeants de l'entre-deux, tout à la fois déchirant ou goguenard, naturel ou composé, inquiétant ou amusant.
Au Conservatoire national d'art dramatique, il suit les classes de Denis d'Inès et de Jean Debucourt. Il obtient au concours de 1956 un premier prix de comédie moderne dans Le Tragique malgré lui de Tchekhov et un premier accessit de comédie classique dans le rôle du Docteur de La Jalousie du barbouillé de Molière.

À sa sortie du Conservatoire, il est engagé comme pensionnaire à la Comédie-Française, le 1er septembre 1956, et devient sociétaire le 1er janvier 1965, puis sociétaire honoraire en janvier 1994. Son contrat stipule qu'il interprétera les rôles de « composition », c'est-à-dire les vieux barons, ce qu'il fait avec brio en dépit de son jeune âge. Il est donc familier des Géronte (Les Fourberies de Scapin, Le Médecin malgré lui, Le Légataire universel de Regnard), mais c'est dans Harpagon (L'Avare de Molière), rôle qu'il a joué pendant vingt ans, qu'il révèle toute la richesse de son jeu.
Parmi ses principaux rôles, beaucoup de personnages de Molière mais aussi ceux de Shakespeare, Beaumarchais, Feydeau, Labiche, Courteline, Balzac, Becque, jusqu'aux personnages d'auteurs contemporains comme Giraudoux, Ionesco, ou encore Beckett qu'il affectionne particulièrement. Il sort peu à peu de la composition grâce à son ami Jean-Paul Roussillon et dégage son vrai visage du maquillage et des postiches pour apparaitre « au naturel ». La simplicité et la profondeur prennent alors le pas sur le trucage.

À la Comédie- Française, il a notamment travaillé avec Roger Blin, Jean-Paul Roussillon, Terry Hands, Antoine Vitez, Claude Régy, Jean-Pierre Vincent, Jorge Lavelli. En 1972, il reprend le rôle tenu par Robert Hirsch dans Richard III à Avignon, ce qui lui vaut un triomphe dans un rôle tragique. Il crée de nombreux rôles à la Comédie-Française, Salle Richelieu ou à l'Odéon : Amalric (Partage de midi de Claudel, 1975), Jean Puntila (Maître Puntilla et son valet Matti de Brecht, 1976), Bérenger (Le roi se meurt de Ionesco, 1975), Vladimir (En attendant Godot de Beckett, 1978), Trigorine (La Mouette de Tchekhov, 1980), Hamm (Fin de partie de Beckett, 1988), Garcin (Huis clos de Sartre, 1990), Mercadet (Le Faiseur de Balzac, 1993).
Son compagnonnage avec Jean-Paul Roussillon a donné naissance à des spectacles d'une intensité mémorable, tels Amorphe d'Ottenburg de Jean-Claude Grumberg, La Nostalgie, camarade... de François Billetdoux, Abel et Belo de Robert Pinget. Il joue, en 2005, dans Dieu est un steward de bonne composition d'Yves Ravey mis en scène par Jean-Michel Ribes au Théâtre du Rond-Point, en 2007 dans À la porte de Vincent Delecroix mis en scène par Marcel Bluwal au Théâtre de l'Œuvre et dans Puzzle de Woody Allen mis en scène par Annick Blancheteau et Jean Mourière au Théâtre du Palais-Royal et, en 2010, dans David & Edward de Lionel Goldstein mis en scène par Marcel Bluwal au Théâtre de l'Œuvre.
Au reste, Michel Aumont mène en parallèle au théâtre, et sans la moindre discontinuité, une étourdissante carrière « d'excentrique » du cinéma, où ce sont sans surprise les meilleurs amateurs de figures qui le sollicitent, Michel DevilIe, Claude Chabrol, Bertrand Tavemier, Francis Veber, Pascal Thomas.
Il joue dans Palais Royal ! de Valérie Lemercier (2005), La Doublure de Francis Veber (2006), Bancs publics (Versailles Rive-Droite) de Bruno Podalydès (2009) et, en 2010, dans Comme les 5 doigts de la main d'Alexandre Arcady, Imogène McCarthery d'Alexandre Charlot et Franck Magnier, Un balcon sur la mer de Nicole Garcia.
Il donne une humanité et une présence à ses personnages qui le font remarquer en toutes occasions, y compris dans la figuration.

À la Comédie-Française

1993-1994

  • Le Faiseur

    Mercadet

    de Honoré de Balzac Mise en scène Jean-Paul Roussillon

    Richelieu

1992-1993

  • Le Faiseur

    Mercadet

    de Honoré de Balzac Mise en scène Jean-Paul Roussillon

    Richelieu

1990-1991

  • La Mère coupable

    Figaro

    de Beaumarchais Mise en scène Jean-Pierre Vincent

    Richelieu

  • Huis clos

    Garcin

    de Jean-Paul Sartre Mise en scène Claude Régy

    Richelieu

1989-1990

  • Huis clos

    Garcin

    de Jean-Paul Sartre Mise en scène Claude Régy

    Richelieu

  • La Mère coupable

    Figaro

    de Beaumarchais Mise en scène Jean-Pierre Vincent

    Richelieu

  • Comme il vous plaira

    Jacques

    de William Shakespeare Mise en scène Lluis Pasqual

    Richelieu

  • L'Avare

    Harpagon

    de Molière Mise en scène Jean-Paul Roussillon

    Richelieu

1988-1989

  • L'Avare

    Harpagon

    de Molière Mise en scène Jean-Paul Roussillon

    Richelieu

  • Fin de partie

    Clov

    de Samuel Beckett Mise en scène Gildas Bourdet

    Richelieu

1987-1988

1986-1987

  • La Ronde

    l'Auteur

    d'Arthur Schnitzler Mise en scène Alfredo Arias

    Odéon

  • L'Eternel mari

    Pavel Pavlovitch Troussotzki

    de Fiodor Dostoïevski Mise en scène Simon Eine

    Odéon

  • Le Songe d'une nuit d'été

    Bottom, Pyrame

    de William Shakespeare Mise en scène Jorge Lavelli

    Richelieu

  • Un chapeau de paille d'Italie

    Nonancourt, pépiniériste

    d'Eugène Labiche et Marc-Michel Mise en scène Bruno Bayen

    Richelieu

1985-1986

1984-1985

  • Les Corbeaux

    Bourdon

    de Henry Becque Mise en scène Jean-Pierre Vincent

    Richelieu

  • Le Misanthrope

    Alceste

    de Molière Mise en scène Jean-Pierre Vincent

    Richelieu

1983-1984

  • Le Misanthrope

    Alceste

    de Molière Mise en scène Jean-Pierre Vincent

    Richelieu

  • Le Suicidé

    Aristarque Grand-Skoubnik

    de Nicolaï Erdman Mise en scène Jean-Pierre Vincent

    Odéon

  • Intermezzo

    l'Inspecteur

    de Jean Giraudoux Mise en scène Jacques Sereys

    Richelieu

  • Les Estivants

    Souslov

    de Maxime Gorki Mise en scène Jacques Lassalle

    Richelieu

  • L'Avare

    Harpagon

    de Molière Mise en scène Jean-Paul Roussillon

    Richelieu

  • La Colonie

    Monsieur Sorbin

    de Marivaux Mise en scène Jean-Pierre Miquel

    Richelieu

1982-1983

  • Les Estivants

    Souslov

    de Maxime Gorki Mise en scène Jacques Lassalle

    Richelieu

  • La Colonie

    Monsieur Sorbin

    de Marivaux Mise en scène Jean-Pierre Miquel

    Richelieu

  • L'Avare

    Harpagon

    de Molière Mise en scène Jean-Paul Roussillon

    Richelieu

  • Intermezzo

    l'Inspecteur

    de Jean Giraudoux Mise en scène Jacques Sereys

    Richelieu

  • Les Corbeaux

    Bourdon

    de Henry Becque Mise en scène Jean-Pierre Vincent

    Richelieu

1981-1982

  • Les Corbeaux

    Bourdon

    de Henry Becque Mise en scène Jean-Pierre Vincent

    Richelieu

  • La Commère

    le Neveu de Mlle Habert

    de Marivaux Mise en scène Jean-Paul Roussillon

    Richelieu

  • Marie Tudor

    Joshua Farnaby

    de Victor Hugo Mise en scène Jean-Luc Boutté

    Richelieu

  • Le Voyage de Monsieur Perrichon

    Majorin

    d'Eugene Labiche et Edouard Martin Mise en scène Jean Le Poulain

    Richelieu

  • La Dame de chez Maxim

    Mongicourt

    de Georges Feydeau Mise en scène Jean-Paul Roussillon

    Richelieu

1980-1981

1979-1980

  • La Nuit des Rois ou Ce que vous voudrez

    Malvolio

    de William Shakespeare Mise en scène Terry Hands

    Richelieu

  • La Commère

    le Neveu de Mlle Habert

    de Marivaux Mise en scène Jean-Paul Roussillon

    Richelieu

  • La Mouette

    Trigorine

    d'Anton Tchekhov Mise en scène Otomar Krejca

    Richelieu

  • L'Avare

    Harpagon

    de Molière Mise en scène Jean-Paul Roussillon

    Richelieu

  • La Tour de Babel

    Cul-de-jatte - Basilio Carrera, "Cid Campéador"

    de Fernando Arrabal Mise en scène Jorge Lavelli

    Odéon

1978-1979

  • L'Avare

    Harpagon

    de Molière Mise en scène Jean-Paul Roussillon

    Richelieu

  • La Puce à l'oreille

    Augustin Ferraillon

    de Georges Feydeau Mise en scène Jean-Laurent Cochet

    Richelieu

  • Le Triomphe de l'amour

    Hermocrate

    de Marivaux Mise en scène Yves Gasc

    Richelieu

1977-1978

1976-1977

  • Le Partage de midi

    Amalric

    de Paul Claudel Mise en scène Antoine Vitez

    Richelieu

  • Paralchimie

    Mortin

    de Robert Pinget Mise en scène Yves Gasc

    Odéon

  • Le Roi se meurt

    Bérenger

    d'Eugène Ionesco Mise en scène Jorge Lavelli

    Odéon