Mademoiselle Granger

309e sociétaire

Entrée à la Comédie-Française en 1856 ; nouveaux débuts en 1861 ; sociétaire en 1883 ; retraitée en 1895.

Pauline Rosier, dite Mademoiselle Granger, étudie au Conservatoire avec Beauvallet, Samson et Provost, et débute à l'Odéon en 1853 dans le rôle de Lisette du Jeu de l'amour et du hasard. Engagée à la Comédie-Française en 1856, elle joue Dorine dans Tartuffe, Marinette dans Le Dépit amoureux, passe au Vaudeville, puis au théâtre du Parc à Bruxelles.
Elle revient à la Comédie-Française en 1861, toujours dans l'emploi des soubrettes, tenu en premier par Dinah Félix, Madame Provost-Ponsin et Jeanne Samary. Elle interprète surtout les servantes de Molière et Regnard, n'abordant les rôles modernes que plus tard dans sa carrière, lorsqu'elle jouera également les duègnes et les mères. C'est alors qu'elle fait l'inoubliable création de Madame Vigneron dans Les Corbeaux d'Henry Becque, qui lui vaut son sociétariat en 1883, puis elle incarne l'émouvante Madame Brissot dans Denise d'Alexandre Dumas fils, en 1885.
Elle crée encore Vincenette (P. Barbier), Le Flibustier (J. Richepin) et Cabotins ! (E. Pailleron) et se retire en 1895 après quarante ans de carrière.

Mademoiselle Granger fut une des dévouées infirmières de l'ambulance de la Comédie-Française en 1870.

  • Nouveauté

    Lunettes connectées disponibles à la Salle Richelieu

  • Découvrez

    La boutique

VIGIPIRATE

En raison du renforcement des mesures de sécurité dans le cadre du plan Vigipirate « Sécurité renforcée - risque attentat », nous vous demandons de vous présenter 30 minutes avant le début de la représentation afin de faciliter le contrôle.

Nous vous rappelons également qu’un seul sac (de type sac à main, petit sac à dos) par personne est admis dans l’enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française. Tout spectateur se présentant muni d’autres sacs (sac de courses, bagage) ou objets encombrants, se verra interdire l’entrée des bâtiments.

logo-vigipiratejanv24