Antoine Périer
dit PERRIER

246e sociétaire

Entré à la Comédie-Française en 1814 ; nouveaux débuts en 1824 ; sociétaire en 1828 ; retraité en 1845.

Des débuts en province, puis à l'Odéon en 1813, à la Comédie-Française en 1814 – essai malheureux suivi d'un retour en province – forment Perrier aux différents emplois qu'il va tenir, aussi bien à l'Odéon, Second Théâtre-Français, dont il est une des vedettes de 1820 à 1824, qu'à la Comédie-Française où il est engagé en 1824 en même temps que Joanny et Samson, en vertu du droit qu'a la Comédie-Française d'enlever à l'Odéon ses meilleurs sujets. Il débute dans Tartuffe et dans Nanine, puis joue alternativement les premiers et les troisièmes rôles, les raisonneurs et les pères nobles, etc. Parmi ses meilleures interprétations, Dorante du Menteur de Corneille, Don Juan dans Le Festin de pierre, adaptation versifiée par Thomas Corneille du Dom Juan de Molière, et surtout Alceste du Misanthrope, qu'il joue en 1837 à Versailles dans les magnifiques costumes reconstitués d'après les documents du XVIIe siècle. Il crée Commines dans Louis XI de Casimir Delavigne, Iago dans Le More de Venise adapté par Vigny et François Ier dans Le roi s'amuse de Victor Hugo.
Rachel joue Andromaque à sa représentation de retraite en 1849, quelques années après son départ effectif.

  • Nouveauté

    Lunettes connectées disponibles à la Salle Richelieu

  • Découvrez

    La boutique

VIGIPIRATE

En raison du renforcement des mesures de sécurité dans le cadre du plan Vigipirate « Sécurité renforcée - risque attentat », nous vous demandons de vous présenter 30 minutes avant le début de la représentation afin de faciliter le contrôle.

Nous vous rappelons également qu’un seul sac (de type sac à main, petit sac à dos) par personne est admis dans l’enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française. Tout spectateur se présentant muni d’autres sacs (sac de courses, bagage) ou objets encombrants, se verra interdire l’entrée des bâtiments.

logo-vigipiratejanv24