François-Arnoult Poisson
dit POISSON DE ROINVILLE

97e sociétaire

Entré à la Comédie-Française en 1722 ; sociétaire en 1725.

Autre fils de Paul Poisson, lieutenant d'infanterie, il préfère la gloire des planches à celle des armes. Contre la volonté paternelle, il sollicite un ordre de début à la Comédie-Française. En 1722, il débute dans le rôle de Sosie d'Amphitryon de Molière, avec une telle verve que son père est forcé d'admettre la réalité de sa vocation et se réconcilie avec lui. Il crée en 1724 Le Dénouement imprévu de Marivaux et reprend les anciens succès de son père et de son grand-père (Don Japhet, Pourceaugnac, Le Bourgeois gentilhomme, Turcaret...).
« Crispin IV » est un Crispin naïf et jovial, jouant d'une laideur sympathique. Entré relativement tard dans la carrière théâtrale, il a d'autant plus de mérite à réussir auprès du public, qu'il n'a jamais vu jouer son grand-père et fort peu son père.

Il meurt en 1753, après une fin de carrière moins glorieuse, car il a pris la fâcheuse habitude de s'enivrer.
Il y eut après lui, d'après Georges Mongrédien, un Crispin V dont on ne sait rien.
La dynastie des Poisson inspira au comédien Samson une comédie représentée en 1845 à la Comédie-Française : La Famille Poisson, ou les Trois Crispins.