Jean-Baptiste Triboulet
dit PONTEUIL

179e sociétaire

Entré à la Comédie-Française en 1771 ; sociétaire en 1779 ; retraité en 1780.

Cet élève de Préville n'a aucun lien de parenté avec le premier Ponteuil. Il débute à la Comédie-Française en 1771 dans le rôle de Rhadamiste (Rhadamiste et Zénobie, de Crébillon). Il est pensionnaire de 1772 à 1775 pour doubler Le Kain, et n'accède pour ainsi dire jamais aux premiers rôles. Il quitte la Comédie pour Lyon. Après la mort de Le Kain, il fait de nouveaux débuts dans le rôle d'Oreste (Iphigénie en Tauride, de Guimond de la Touche) et est reçu à quart de part. Malgré des qualités réelles, il n'est pas de force à rivaliser avec le beau Larive. Il se retire en 1780, préférant jouer les premiers rôles à Marseille plutôt que les doublures à Paris.

Après la Révolution, on le retrouve, ayant quitté le théâtre, dans l'administration de la Loterie.