Quinault-Dufresne

73e sociétaire

Entré à la Comédie-Française en 1712 ; sociétaire en 1712 ; retraité en 1741 ; doyen en 1740/1741.

Sans doute le plus talentueux et le plus beau des enfants Quinault et celui qui a laissé le plus grand souvenir. Abraham Alexis Quinault, dit Quinault-Dufresne, débute très jeune à la Comédie-Française dans l'Électre de Crébillon (1712). Élève de Ponteuil, il préfère la déclamation sobre et naturelle, héritée de Baron, à l'emphase pompeuse mise à la mode par Beaubour. À la retraite de ce dernier (1718), il reçoit en partage ses premiers rôles tragiques – on le dit remarquable dans Cinna. Voltaire lui confie le rôle d'Œdipe, dans sa première tragédie, en 1718. C'est encore Quinault-Dufresne qui créera Brutus (rôle de Titus), Zaïre (rôle d'Orosmane), Alzire (rôle de Zamore), ainsi que des tragédies de La Motte (Inès de Castro), Crébillon (Pyrrhus), Le Franc de Pompignon (Didon), La Noue (Mahomet II)... Il est aussi le Damis de La Métromanie de Piron en 1738.

Très imbu de sa personne, il répliqua un jour au parterre qui lui demandait de parler plus haut : “Et vous, plus bas !” Le tumulte qui en résulta le fit incarcérer un court moment au For-l'Évêque et hâta sa décision de se retirer. C'est pour lui et sur son modèle que Destouches écrivit Le Glorieux. Il avait épousé la comédienne Mademoiselle De Seine. Il se retire en 1741 avec une confortable pension qu'il ne tarde pas à dilapider.

  • Nouveauté

    Lunettes connectées disponibles à la Salle Richelieu

  • Découvrez

    La boutique

ATTENTION

Ouverture des réservations pour les représentations du mois de juillet Salle Richelieu :

  • MER 20 MARS à partir de 11h

VIGIPIRATE

En raison du renforcement des mesures de sécurité dans le cadre du plan Vigipirate « Urgence attentat », nous vous demandons de vous présenter 30 minutes avant le début de la représentation afin de faciliter le contrôle.

Nous vous rappelons également qu’un seul sac (de type sac à main, petit sac à dos) par personne est admis dans l’enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française. Tout spectateur se présentant muni d’autres sacs (sac de courses, bagage) ou objets encombrants, se verra interdire l’entrée des bâtiments.

vigipirate-urgenceattentat2