Oblomov

d'Ivan Alexandrovitch Gontcharov
Mise en scène Volodia Serre

En tournée

27 septembre 19 décembre 2014

En tournée

Oblomov

2014-09-27 00:00:00 2014-12-19 00:00:00

Propriétaire terrien installé à Saint-Pétersbourg, Oblomov passe ses journées dans son canapé, vêtu de sa robe de chambre, habité par une paresse proche de la léthargie.

Tandis qu'il vient d'apprendre de son serviteur Zakhar qu'il doit libérer sous huit jours son logement et que ses revenus vont diminuer, il rêve d'Oblomovka, le village de son enfance. L'aristocrate oisif, touché par l'oblomovisme, terme qu'invente son ami Stolz pour définir son apathie, est brusquement réveillé par ce dernier qui le rappelle à la vie. Stolz tente de lui faire reprendre un quotidien normal, dynamique et optimiste. Il lui présente la jeune et belle Olga. Oblomov saura-t-il se dépasser et prendre le risque de tomber amoureux ? ou les craintes des souffrances futures engendrées par la passion et son aspiration profonde à la tranquillité triompheront-elles de lui ?


Ivan Alexandrovitch Gontcharov, l'auteur
Né en Sibérie, Ivan Alexandrovitch Gontcharov (1812-1891) est un des fondateurs du roman réaliste russe. Ce fonctionnaire, dont on dit qu’il était casanier mais qui fit cependant le tour du monde, a notamment écrit trois romans, Une histoire ordinaire (1847) – qui inaugura cette nouvelle tendance littéraire –, Oblomov (1859) et Le Ravin (1869). Roman de mœurs, satire de la noblesse russe du XIXe siècle, Oblomov offre une peinture de la Russie bientôt libérée du servage ; les séquences de songes – évocation de la vie patriarcale en province – offrant un portrait idyllique de la vieille Russie. Antihéros par excellence, Oblomov est devenu un mythe littéraire universel, jusqu’à faire entrer son nom dans le langage courant pour définir, avec l’oblomovisme, une profonde paresse mêlée de mélancolie.

Volodia Serre, le metteur en scène
Menant conjointement un parcours d'acteur et de metteur en scène depuis sa sortie du Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris, Volodia Serre fonde la compagnie Le cinq mai, en hommage aux premiers mots des Trois Sœurs de Tchekhov. Alternant des mises en scène nourries d'un travail de troupe et des formes plus expérimentales, son travail le conduit à être adaptateur (Le Suicidé, de Nicolaï Erdman, 2008), traducteur (avec Lorène Ehrmann pour Les Trois Sœurs de Tchekhov, 2010) ou librettiste (My way to hell – éléctropéra, musique de Matteo Franceschini, 2010) de ses propres spectacles. Dans son adaptation d'Oblomov pour la Comédie-Française, Volodia Serre veut préserver l'humour parfois féroce du roman pour mieux interroger la pertinence de notre modèle de développement : la croissance doit-elle être le moteur de notre civilisation ? Le recours d'Oblomov au rêve et à l’inertie ne nous invite-t-il pas à écouter autre chose que les tambours de la marche – forcée – du progrès ?

Distribution

La troupe

Avec le soutien de la Fondation Jacques Toja pour le Théâtre

  • Nouveauté

    Lunettes connectées disponibles à la Salle Richelieu

  • Découvrez

    la saison 24-25

SAISON 24-25

Achat des places pour tous les publics individuels et les groupes pour les représentations de septembre 2024 à début mars 2025 : suivre ce lien.

Les réservations pour les individuels se feront uniquement sur Internet et par téléphone au 01 44 58 15 15 (du lundi au samedi de 11h à 18h). Aucune place ne sera vendue avant septembre aux guichets pour la saison 2024-2025.


VIGIPIRATE

En raison du renforcement des mesures de sécurité dans le cadre du plan Vigipirate « Urgence attentat », nous vous demandons de vous présenter 30 minutes avant le début de la représentation afin de faciliter le contrôle.

Nous vous rappelons également qu’un seul sac (de type sac à main, petit sac à dos) par personne est admis dans l’enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française. Tout spectateur se présentant muni d’autres sacs (sac de courses, bagage) ou objets encombrants, se verra interdire l’entrée des bâtiments.

vigipirate-urgenceattentat2