Yerma

de Federico García Lorca
Mise en scène Vicente Pradal

Vˣ-Colombier

20 mai 29 juin 2008

Vˣ-Colombier

Yerma

2008-05-20 00:00:00 2008-06-29 00:00:00

Ventre sec, corps stérile, Yerma. Une femme mariée à un homme de la campagne, Juan, qu’elle n’a pas choisi. Une femme toujours sans enfant après plusieurs années de mariage, et qui ne l’admet pas, le refuse, le crie face à un homme dur, jaloux, courbé sur son travail, ses terres, ses bêtes.

Au fur et à mesure que les portes se referment sur Yerma, qu’elle questionne les autres femmes, les jeunes mères, les vieilles, en vain, qu’elle renonce à la fuite, au déshonneur, que ses lendemains se verrouillent, que ses incantations se perdent dans la nuit, montent une lamentation et une colère, résonne dans le vide de son corps un chant obscur et violent.
Federico García Lorca compose avec Yerma en 1934, une tragédie charnelle et sombre, où alternent dialogues et poèmes. L’auteur dénonce en trois actes et six tableaux, le sort étouffant fait à la femme espagnole dans un pays immobilisé par la tradition.
J.H.


Federico García Lorca, l'auteur
Federico García Lorca est né en 1898, à Fuente-Vaqueros en Andalousie, près de Grenade. Poète et auteur dramatique, il donne sa première pièce Le Maléfice de la phalène en 1920 et connaît son premier succès en 1927 avec Mariana Pineda, du nom d’une sainte laïque du libéralisme espagnol, exécutée en 1831. Il triomphe en 1930 avec La Savetière prodigieuse, farce qui illustre « la lutte entre réalité et fantaisie qui existe au fond dans toute créature ». Puis viennent Les Amours de Don Perlimplin avec Bélise en son jardin et l’écriture deLe Public, sur la revendication de l’homosexualité, et deux drames ruraux, Noces de sang et Yerma. Il venait de terminerLa Maison de Bernarda Alba quand il est fusillé en 1936 par les franquistes. Son théâtre, d’un lyrisme intense et concret, se place, notamment à travers la question de la frustration amoureuse et des tabous sexuels, dans un engagement politique et social qui a longtemps indigné la critique conservatrice espagnole.

Vicente Pradal, le metteur en scène
Le voyage à l’intérieur du drame de cette femme, Yerma, plus généralement la question de la féminité, ont donné à Vicente Pradal, musicien, familier de l’œuvre de García Lorca dont il a créé et interprété récemment le Llanto por Ignacio Sánchez Mejías et Romancero Gitano, la portée sur laquelle se déploie la gamme des expressions des personnages de la pièce, toujours en lutte, toujours sincères, tantôt frénétiques, tantôt frivoles, tantôt accablés, tantôt mystérieux. La rudesse de l’histoire de Yerma et du milieu où elle vit suppose un espace sobre, voire austère et une mise en scène centrée sur l’interprétation du texte, sens et sons confondus. Aussi, comme García Lorca mêle la poésie au théâtre, Vicente Pradal associe-t-il aux comédiens, deux musiciens et une chanteuse qui restituent la couleur andalouse, pour illustrer et faire vivre ces émotions profondes.
J.H.

Avec le soutien de la Fondation Jacques Toja et la participation artistique du Jeune Théâtre national

Durée

2h00

Salle
-logo-2016-comedie-francaise-cmjn-vx-colombier-adresse-01
Documentation

Distribution

La troupe

  • Venez découvrir

    Le salon des métiers

  • Découvrez

    La boutique

VIGIPIRATE

En raison du renforcement des mesures de sécurité dans le cadre du plan Vigipirate « Urgence attentat », nous vous demandons de vous présenter 30 minutes avant le début de la représentation afin de faciliter le contrôle.

Nous vous rappelons également qu’un seul sac (de type sac à main, petit sac à dos) par personne est admis dans l’enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française. Tout spectateur se présentant muni d’autres sacs (sac de courses, bagage) ou objets encombrants, se verra interdire l’entrée des bâtiments.

vigipirate-urgenceattentat2