Jean-Claude Gilles Colson
dit BELLECOUR

135e sociétaire

Entré à la Comédie-Française en 1750 ; sociétaire en 1752 ; doyen en 1778.

Fils du peintre Colson et destiné d'abord à la peinture, Bellecour est l'élève de Carle Van Loo. Préville, alors en province, le forme à la comédie. Madame de Pompadour le fait engager à la Comédie-Française pour être opposé à Le Kain, protégé de Voltaire, mais il n'est pas fait pour la tragédie et refuse d'entrer dans une cabale contre Le Kain, qui devient son ami.
Nommé sociétaire en 1752, il se spécialise dans les rôles de marquis et de petits-maîtres. Ses auteurs favoris sont Dufresny, Dancourt, Destouches et Sedaine. Il crée en 1775 le rôle d'Almaviva dans Le Barbier de Séville. Doyen de la Comédie-Française à la mort de Le Kain, il meurt quelques mois plus tard.
Il avait épousé Melle Beauménard (dite Bellecour) en 1761, mais en vécut séparé dès 1769, dilapidant sa fortune pour la fille du chansonnier Vadé.

Bienvenue

Cookies

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez notre politique de protection des données personnelles et notre politique de gestion des cookies ainsi que le dépôt de cookies et technologies similaires, destinés à (1) assurer le bon fonctionnement du site (authentification, suivi de panier de commande), (2) vous proposer des contenus adaptées à vos centre d’intérêts en fonction de votre navigation sur notre site et (3) réaliser des statistiques pour optimiser votre navigation sur le site. Vous avez la possibilité d'en apprendre plus sur le paramétrage de vos cookies en suivant ce lien, ou vous pouvez accepter les cookies en fermant cette fenêtre.

Vigipirate