Marcel
Bozonnet

476e sociétaire

Entré à la Comédie-Française en 1982 ; sociétaire de 1986 à 1992 ; administrateur général du 4 août 2001 au 3 août 2006.

Marcel Bozonnet a été formé par le théâtre lycéen, puis universitaire et les stages de la Jeunesse et des Sports. Pendant ses études de philosophie à l'Université de Dijon, il rencontre, à l'occasion du festival des Nuits de Bourgogne, Victor Garcia qui lui fait interpréter le rôle d'Émanou dans Le Cimetière des voitures d'Arrabal (1966).

Engagé par Marcel Maréchal, puis Patrice Chéreau, il s'initie au chant, à la danse contemporaine avec, notamment, Laura Sheleen, élève de l'école de Martha Graham.
Il rencontre Jean-Marie Villégier, Valère Novarina, François Regnault et devient l'assistant de Roger Blin. Courant d'un groupe à l'autre, il travaille avec Alfredo Arias, Alain Ollivier, Georges Aperghis, Antoine Vitez, Petrika Ionesco, Philippe Adrien, Lucian Pintilié, en interprétant le répertoire classique et contemporain (Beckett, Vauthier, Guyotat, Copi, Atlan...). Il est marqué par le théâtre musical et l'enseignement contemporain de la danse.

En 1982, Marcel Bozonnet est engagé par Jacques Toja et entre dans la troupe de la Comédie-Française pour interpréter Victor, dans Victor ou les enfants au pouvoir, Vitrac, mise en scène Jean Bouchaud. Il joue ensuite Zamyslov, Les Estivants, Maxime Gorki, mise en scène Jacques Lassalle, 1983 ; Cinna, Cinna, Corneille, mise en scène Jean-Marie Villégier, 1984 ; Lucain, La Mort de Sénèque, François Tristan L'Hermite, mise en scène Jean-Marie Villégier, 1984 ; Antiochus, Bérénice, Racine, mise en scène Klaus-Michael Grüber, 1984 ; Pasqualino, L'Impresario de Smyrne, Goldoni, mise en scène Jean-Luc Boutté, 1985 ; Roger, Le Balcon, Jean Genet, mise en scène Georges Lavaudant, 1985.

Il devient le 476e sociétaire en 1986. Il interprète Vadius, Les Femmes savantes, Molière, mise en scène Catherine Hiegel, au Théâtre de la Porte Saint-Martin puis Salle Richelieu, 1987 ; Le Paysan, le roi David, le Commandant de la 2e armée, Tête d'Or, Paul Claudel, mise en scène Aurélien Recoing, Théâtre national de l'Odéon (coproduction de la Compagnie des Nyctalopes et du TN Odéon avec la participation de la Comédie-Française et du Jeune Théâtre National), 1989 ; Jérémie, Amour pour amour, William Congreve, mise en scène André Steiger, 1989 ; Antonio Montecatino, Torquato Tasso, Johann Wolfgang von Goethe, mise en scène Bruno Bayen, Théâtre de l'Odéon (en coproduction avec la Compagnie Pénélope), 1989 ; le Cardinal Barberini puis le pape Urbain VIII,La Vie de Galilée, Bertolt Brecht, mise en scène Antoine Vitez, 1990 ; Valère, Le Médecin malgré lui, Molière, et l'Avocat, Le Médecin volant, Molière, mise en scène Dario Fo, 1990 ; Don Bazile, Le Barbier de Séville, Beaumarchais, mise en scène Jean-Luc Boutté, 1990 ; le Pasteur, Père, August Strindberg, mise en scène Patrice Kerbrat, 1991 ; Hugenin, La Tragédie du roi Christophe, Aimé Césaire, mise en scène Idrissa Ouédraogo, 1991.

Au cours de ces dix ans au sein de la Troupe de la Comédie-Française, il participe à des créations littéraires et à des lectures-spectacles notamment : Cantique des cantiques, Psaumes de David, mise en scène Jacques Destoop, 1986 ; Le Tableau, Victor Slavkine, Les Espions, Mouza Pavlona, Le Succès, Alexandre Vampilov, dans le cadre de la semaine des auteurs soviétiques, 1988 ; Et les chiens se taisaient, Aimé Césaire, Festival d'Avignon, responsable artistique Marcel Bozonnet, 1989 ; le Vieil Alexandre (Autour de l'alexandrin du XXe siècle), Bibliothèque nationale, 1990 ; Textes de Jacques Roubaud, Salon de poésie, 1990 ; Cromwell, Victor Hugo, lecture de l’Acte III, Récitation à la Bibliothèque nationale, 1992 ; Pour Serge Rezvani, lectures d'extraits de Théâtre et Romans dirigées par Jean Lacornerie et Jean-Loup Rivière, en Avignon, 1992 ; Pour les enfants sages, poèmes de Robert Desnos mis en musique par Jean Wiener, proposition de Muriel Mayette-Holtz et Jean-Yves Dubois, 1992 ; Sprol dans Marchands de Caoutchouc, Hanokh Levin, responsable artistique, Pierre Vial, dans le cadre de la semaine des auteurs israéliens, 1992.

De 1979 à 1984, il est professeur à l'ENSATT (École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre, à l'époque située rue Blanche à Paris, décentralisée à Lyon en 1998.)

En 1993, il est nommé directeur du Conservatoire national supérieur d'art dramatique.

Il a mis en scène Scènes de la grande pauvreté, de Sylvie Péju, au Théâtre de Gennevilliers (1990), Le Surmâle d'Alfred Jarry, opérette moderne, sur une musique de Bruno Gillet, au Théâtre des Arts de Rouen (1993) et La Princesse de Clèves (1995) d'après le roman de Madame de La Fayette, spectacle qu'il interprète à Paris, en régions et à l'étranger. En juillet 1998, au festival international d'Aix-en-Provence, il met en scène Didon et Énée, de Purcell, pour l'Académie européenne de musique et il a présenté en 1999, avec Jean Bollack, une mise en scène d’Antigone de Sophocle, où il interprète le rôle de Créon. En 2005 et 2006, il met en scène Le Tartuffe ou l’Imposteur à la Salle Richelieu.

Marcel Bozonnet a été administrateur général de la Comédie-Française du 4 août 2001 au 3 août 2006. Il programme un répertoire qui balaie toutes les époques, entendant nourrir la création des échos du passé. La fin du mandat de Marcel Bozonnet est marquée par la polémique autour de « l’affaire Peter Handke », auteur qu'il renonce à programmer en raison de ses liens avec Milosevic.

À la Comédie-Française

1991-1992

1990-1991

1989-1990

1988-1989

  • Amour pour amour

    de William Congreve Mise en scène André Steiger

    Jérémie

    Richelieu

  • Tête d'or

    de Paul Claudel Mise en scène Aurélien Recoing

    Le Paysan ; le Roi David ; le Commandant de la deuxième armée

    Odéon

1987-1988

1986-1987

  • Les Femmes savantes

    de Molière Mise en scène Catherine Hiegel

    Vadius

    Odéon

  • Bérénice

    de Jean Racine Mise en scène Klaus-Michaël Grüber

    Antiochus

    Richelieu

1985-1986

  • Le Balcon

    de Jean Genet Mise en scène Georges Lavaudant

    Roger

    Richelieu

  • L'Imprésario de Smyrne

    de Carlo Goldoni Mise en scène Jean-Luc Boutté

    Pasqualino

    Richelieu

  • Bérénice

    de Jean Racine Mise en scène Klaus-Michaël Grüber

    Antiochus

    Richelieu

  • Rue de la Folie Courteline

    de Georges Courteline Mise en scène Patrice Caurier et Moshe Leiser

    Un Pétardier, le Secrétaire, Monsieur Badin, Choeur, Mouillarbourg

    Richelieu

1984-1985

  • L'Imprésario de Smyrne

    de Carlo Goldoni Mise en scène Jean-Luc Boutté

    Pasqualino

    Richelieu

  • La Mort de Sénèque

    de Tristan L'Hermite Mise en scène Jean-Marie Villegier

    Lucain

    Richelieu

  • Bérénice

    de Jean Racine Mise en scène Klaus-Michaël Grüber

    Antiochus

    Richelieu

  • Cinna

    de Pierre Corneille Mise en scène Jean-Marie Villegier

    Cinna

    Richelieu

1983-1984

1982-1983

Journées du patrimoine

La Comédie-Française participe aux Journées Européennes du Patrimoine en proposant trois visites conférences le samedi 18 septembre et le dimanche 19 septembre à 9h30, 10h et 10h30.
Sur Inscription, uniquement par mail le 2 septembre (à partir de 8h).
Places limitées. À partir de 12 ans. Durée de la visite conférence : 2h environ.

PASS SANITAIRE

Suite aux annonces du Président de la République du lundi 12 juillet, et conformément au décret du Décret n° 2021-955 du 19 juillet 2021 modifiant le décret n° 2021-699 du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire, le pass sanitaire doit être mis en place pour tous les rassemblements de 50 personnes ou plus.
À compter du 21 juillet 2021, il est donc nécessaire pour accéder à nos trois salles.

MISE EN PLACE POUR LES SPECTATEURS

Le pass sanitaire concerne tous les spectateurs âgés de 18 ans et plus à compter du 21 juillet 2021. Seuls les spectateurs munis d'un pass sanitaire seront admis en salle. L'application du pass sanitaire pour les jeunes de 12 à 17 ans est repoussée au 30 août 2021. Le pass sanitaire prend la forme d'un QR code disponible dans l’application Tous anti-Covid ou téléchargeable depuis le site ameli.fr
Le pass sanitaire est valide pour l’admission en salle lorsqu’il atteste :

  • soit d’une vaccination complète : 7 jours après la deuxième injection pour tous les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) ; 4 semaines après l'injection pour les vaccins à une seule injection (Janssen) ; 7 jours après l'injection pour les personnes ayant eu la Covid ;
  • soit d’un test PCR ou Antigénique négatif de moins de 48h ;
  • soit le résultat d’un Test RT-PCR positif attestant du rétablissement de la Covid, datant d’au moins 11 jours et de moins de six mois.

Les autotests ne sont pas considérés comme un Pass sanitaire valide. Ils ne permettent donc pas l'entrée en salle.

Le port du masque demeure obligatoire pendant toute la durée de la présence dans le bâtiment (en salle comme dans les circulations).

SAISON 21/22


COOKIES

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez notre politique de protection des données personnelles et notre politique de gestion des cookies ainsi que le dépôt de cookies et technologies similaires, destinés à (1) assurer le bon fonctionnement du site (authentification, suivi de panier de commande), (2) vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêts en fonction de votre navigation sur notre site et (3) réaliser des statistiques pour optimiser votre navigation sur le site. Vous avez la possibilité d'en apprendre plus sur le paramétrage de vos cookies en suivant ce lien, ou vous pouvez accepter les cookies en fermant cette fenêtre.


VIGIPIRATE

Suite au renforcement du plan Vigipirate, toute personne se présentant avec une valise ou un sac (hors sac à main) se verra interdire l'accès à l'enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française.
Pour faciliter les contrôles, merci d'arriver au minimum 30 minutes avant le début des représentations.