Michel
Duchaussoy

443e sociétaire

Entré à la Comédie-Française en 1964 ; sociétaire en 1967 ; sociétaire honoraire en 1984

Il étudie au Conservatoire de Lille, puis au Conservatoire national d'Art dramatique dans les classes de Robert Manuel et Fernand Ledoux. Au concours de juillet 1964, il obtient à l'unanimité les prix de Comédie classique (pour Trivelin dans La Fausse Suivante de Marivaux) et de Comédie moderne (l'Homme à la fleur dans La Fleur à la bouche de Pirandello). Pour l'ensemble des épreuves, il remporte une récompense très rare qui lui ouvre les portes de la Comédie-Française, le prix d'excellence.

Dès ses débuts, il se fait remarquer dans les rôles de Bob Laroche (Les Temps difficiles d'Édouard Bourdet), Flutopoulos (Le Songe d'une nuit d'été de Shakespeare), Docteur Marphurius (Le Mariage forcé de Molière), Fantasio (Fantasio de Musset). Ses principaux rôles sont dans le registre de la comédie, sans pour autant le cantonner dans un emploi précis, en particulier chez Molière : Clitandre puis Trissotin (Les Femmes savantes), Mercure et Sosie (Amphitryon), Thomas Diafoirus (Le Malade imaginaire), Géronte (Les Fourberies de Scapin), Lagrange (L'Impromptu de Versailles), le Maître à danser puis le Maître de musique (Le Bourgeois gentilhomme), Horace (L'École des femmes). Il brille dans les jeunes premiers du répertoire classique et romantique, mais incarne aussi avec esprit les valets de Marivaux, les marquis de Molière ou des rôles de composition. Il s'illustre chez Corneille, Marivaux, Regnard, Beaumarchais, Musset, Hugo, Labiche, Feydeau, Courteline, Giraudoux, Ionesco. Il crée de nombreux personnages à la Comédie-Française parmi lesquels Cinthio (Les Italiens à Paris de Charras et Gilles), Tichka (Le Mariage de Kretchinsky de Soukhovo-Kobyline), Arsène (La Station Champbaudet de Labiche), Clarence (Richard III de Shakespeare), le Chambellan (Ondine de Giraudoux), Paul Valéry (Monsieur Teste de Valéry), le Prince Mychkine (L'Idiot de Dostoïevski). Après son départ de la Comédie-Française, il revient pour La Ronde de Schnitzler, dans une mise en scène d'Alfredo Arias en 1987 et en 2008 pour La Fin du commencement de Sean O'Casey, mise en scène par Céline Pauthe au Studio-Théâtre.

Michel Duchaussoy conçoit deux mises en scène pour la Comédie-Française : La Commère de Marivaux en 1967 et Il ne faut jurer de rien d'Alfred de Musset en 1970.

Pendant ses années de Comédie-Française, il mène de front deux carrières, au théâtre et devant la caméra, pour la télévision et le cinéma.

À la Comédie-Française

2008-2009

2007-2008

1986-1987

  • La Ronde

    d'Arthur Schnitzler Mise en scène Alfredo Arias

    Le Mari

    Odéon

1982-1983

  • La Vie est un songe

    de Pedro Calderon de la Barca Mise en scène Jorge Lavelli

    Clairon

    Richelieu

1981-1982

1980-1981

1979-1980

  • Ruy Blas

    de Victor Hugo Mise en scène Jacques Destoop

    Le Laquais

    Richelieu

  • Le Misanthrope

    de Molière Mise en scène Pierre Dux

    Philinte

    Richelieu

  • L'Œuf

    de Félicien Marceau Mise en scène Jacques Rosny

    Emile Magis

    Richelieu

  • Il faut qu'une porte soit ouverte ou...

    d'Alfred de Musset Mise en scène Raymond Gérôme

    Le Comte

    Richelieu

  • La Puce à l'oreille

    de Georges Feydeau Mise en scène Jean-Laurent Cochet

    Camille Chandebise

    Richelieu

1978-1979

  • Le Misanthrope

    de Molière Mise en scène Pierre Dux

    Philinte

    Richelieu

  • Ruy Blas

    de Victor Hugo Mise en scène Jacques Destoop

    Le Laquais

    Richelieu

  • La Puce à l'oreille

    de Georges Feydeau Mise en scène Jean-Laurent Cochet

    Camille Chandebise

    Richelieu

1977-1978

  • Le Roi se meurt

    d'Eugène Ionesco Mise en scène Jorge Lavelli

    Le Garde

    Richelieu

  • La Paix chez soi

    de Georges Courteline Mise en scène Alain Pralon

    Trielle

    Richelieu

  • Le Misanthrope

    de Molière Mise en scène Pierre Dux

    Philinte

    Richelieu

1976-1977

  • Le Misanthrope

    de Molière Mise en scène Pierre Dux

    Philinte

    Richelieu

  • La Paix chez soi

    de Georges Courteline Mise en scène Alain Pralon

    Trielle

    Richelieu

  • Le Roi se meurt

    d'Eugène Ionesco Mise en scène Jorge Lavelli

    Le Garde

    Odéon

  • Nouveauté

    Lunettes de surtitrage disponibles à la Salle Richelieu

  • Découvrez

    La boutique

VIGIPIRATE

En raison du renforcement des mesures de sécurité dans le cadre du plan Vigipirate « Sécurité renforcée - risque attentat », nous vous demandons de vous présenter 30 minutes avant le début de la représentation afin de faciliter le contrôle.

Nous vous rappelons également qu’un seul sac (de type sac à main, petit sac à dos) par personne est admis dans l’enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française. Tout spectateur se présentant muni d’autres sacs (sac de courses, bagage) ou objets encombrants, se verra interdire l’entrée des bâtiments.

logo-vigipiratejanv24