Mademoiselle Raucourt

166e sociétaire

Entrée à la Comédie-Française en 1772 ; sociétaire en 1779.

Son père, médiocre comédien de campagne, la fait débuter très jeune en province. À Paris, Françoise Marie-Antoinette Josèphe Saucerotte, dite Mademoiselle Raucourt, reçoit les leçons de Brizard et débute à la Comédie, en 1772, dans le rôle-titre de Didon de Lefranc de Pompignan. Son succès est immédiat et triomphal. Tous s'accordent à louer sa beauté, sa voix, son intelligence et son expressivité. Mademoiselle Raucourt poursuit sa carrière dans tous les grands rôles de princesses, puis de reines de la tragédie : Émilie (Cinna), Monime (Mithridate), Idamé (L'Orphelin de la Chine), Hermione (Andromaque), Pulchérie (Héraclius)... Sa beauté est particulièrement admirée dans le Pygmalion de Jean-Jacques Rousseau (1775) où elle forme avec Larive un couple superbe.
Si sa vertu fut encensée à ses débuts, ses aventures défraient bientôt la chronique. La parution de libelles scandaleux et la cabale de ses nombreux créanciers, excités sans doute par une attitude volontiers provocatrice – Mademoiselle Raucourt n'hésite pas à afficher ses liaisons homosexuelles –, finissent par causer des incidents. Le public siffle, manifeste. La comédienne préfère quitter subrepticement la France, ce qui lui vaut d'être rayée du tableau des Comédiens du Roi. Après une longue tournée en Europe septentrionale, elle est rappelée à la Comédie pour occuper l'emploi des reines, devenu vacant par le départ de Mademoiselle Saint-Val. Elle reconquiert de haute lutte sa place devant le public, dispute à Mademoiselle Saint-Val cadette les rôles de son emploi, se montre admirable dans les grandes reines comme Sémiramis, Médée, Cléopâtre ou Jocaste et prend dans la troupe une place prépondérante. En 1782, les Comédiens français créent Henriette, pièce qu'elle a écrite mais qui ne remporte qu'un succès fort mitigé.

À la Révolution, royaliste convaincue, elle est emprisonnée avec les autres et ne doit son salut qu'au dévouement de Labussière. À peine libérée, elle rejoint les acteurs qui jouent au théâtre Feydeau, s'en sépare pour inaugurer, en 1796, salle Louvois un « Second Théâtre Français », qui sera fermé par ordre quelques mois plus tard pour « propos séditieux ». Loin de se décourager, elle dirige en 1798 sa propre compagnie dans la salle restaurée de l'Odéon. L'incendie de 1799 la ramène au sein de la troupe réunifiée, dont elle est l'un des piliers.
Napoléon, qui l'admire, lui confie la formation de sa protégée, Mademoiselle George, et, en 1807, lui donne la direction d'une tournée qui doit porter en Italie le prestige du théâtre français, la troupe constituée portant le nom de « Comédiens français du prince Eugène ». Les événements de 1814 et l'échec relatif de cette entreprise de relations publiques avant la lettre précipitent le retour de la tournée en France. Mademoiselle Raucourt crée en 1814 une dernière pièce, Les États de Blois, tragédie de Raynouard, et songe ensuite à se retirer, pour se consacrer à sa passion pour l'horticulture, lorsque la maladie l'emporte.

Le jour de son enterrement, devant une foule considérable, le curé de Saint-Roch prétend refuser au cortège funèbre l'entrée de l'église. Des incidents éclatent et nécessitent l'intervention de la garde et de la gendarmerie. Un ordre royal – les Bourbons sont tout juste de retour – vient obliger l'église à enterrer chrétiennement cette grande comédienne, dont le mérite fut aussi de lutter pour conserver son indépendance et exercer son métier d'actrice.

LA COMÉDIE CONTINUE, ENCORE !

À partir de la semaine du 25 mai, notre chaine évolue et devient « La Comédie continue, encore ! ». Retrouvez nous sur www.comedie-francaise.fr ou sur nos comptes YouTube et Facebook.

Demandez le programme !
Télécharger la grille des programmes :
Semaine 1 (du 30 mars au 5 avril)
Semaine 2 (du 6 au 12 avril)
Semaine 3 (du 13 au 19 avril)
Semaine 4 (du 20 au 26 avril)
Semaine 5 (du 27 avril au 3 mai)
Semaine 6 (du 4 au 10 mai)
Semaine 7 (du 11 au 17 mai)
Semaine 8 (du 18 au 24 mai)
Semaine 9 (du 25 au 31 mai)
Semaine 10 (du 1er au 7 juin)

Attention

Les ventes sont suspendues jusqu'à nouvel ordre

Dans le cadre des mesures pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, nous sommes au regret de vous annoncer l'annulation de tous nos événements, initialement programmés dans toutes nos salles jusqu'au 27 juillet 2020 inclus.

Veuillez trouver ci-dessous toutes les informations nécessaires pour :
1/ savoir quels sont les événements concernés par les annulations
2/ soutenir la Comédie-Française et le spectacle vivant
3/ connaître les modalités de remboursement de vos billets

S'il s'avère possible de proposer une nouvelle programmation d'ici fin juillet prochain et lorsque nous aurons plus de précisions quant aux spectacles programmés cet automne, nous vous informerons par email, sur notre site Internet et nos réseaux sociaux.

1/ ÉVÉNEMENTS CONCERNÉS PAR LES ANNULATIONS

  • Théâtre Marigny

Le Côté de Guermantes
d'après Marcel Proust
Adaptation et mise en scène Christophe Honoré

Le Malade imaginaire
de Molière
Mise en scène Claude Stratz

Partage de midi
(version 1905) de Paul Claudel
Mise en scène Yves Beaunesne
(représentations annulées jusqu'au 26 juillet 2020 inclus)

Le Petit-Maître corrigé
de Marivaux
Mise en scène Clément Hervieu-Léger

Cyrano de Bergerac
d'Edmond Rostand
Mise en scène Denis Podalydès

  • Studio Marigny

Comme une pierre qui...
d'après Greil Marcus
Adaptation et mise en scène Marie Rémond et Sébastien Pouderoux

Patamusic-hall
d'après Boris Vian
Conception et mise en scène Serge Bagdassarian

  • Studio-Théâtre

La Pensée, la Poésie et le Politique (Dialogue avec Jack Ralite)
de Karelle Ménine et Jack Ralite
Conception et interprétation Christian Gonon

L'Événement
d'Annie Ernaux
Conception et interprétation Françoise Gillard

François, le saint jongleur
de Dario Fo
Mise en scène Claude Mathieu
Interprétation Guillaume Gallienne

Portrait de metteur en scène Maison / Denis Podalydès

  • Théâtre du Vieux-Colombier

Bajazet
de Jean Racine
Mise en scène Éric Ruf

Journée particulière / Le Roi de Cocagne
Il était une fois à la Comédie-Française : la Comédie-Française et le théâtre de la Foire : « Le Roi de Cocagne »
de Marc-Antoine Legrand
Musique de Quinault

Bureau des lecteurs
Lectures d'auteurs contemporains - 3e cycle
(événement gratuit)

2/ SOUTENIR LA COMÉDIE-FRANÇAISE

Vous avez été nombreux à nous signaler votre souhait de ne pas être remboursés de vos billets, en soutien à la Comédie-Française et au spectacle vivant : nous vous en remercions vivement et vous pouvez si tel est le cas nous le signaler dès que possible en écrivant à reservation.reponse@comedie-francaise.org
dans l'objet de votre email " DON "
► dans le corps du message :la référence de votre commande, le(s) spectacle(s) concerné(s)et le montant total correspondant
votre NOM et Prénom ainsi que votre adresse postale

Vous recevrez un reçu fiscal permettant de déduire 66% du montant de votre don sur l'impôt sur le Revenu de 2021.

Merci de nous répondre dans les meilleurs délais afin que votre demande soit prise en compte avant le remboursement automatique de votre commande (achat de vos billets sur notre site Internet) ou avant la réception et le traitement de votre RIB (achat par téléphone ou aux guichets)

En dehors du non remboursement des billets, nous avons également reçu des demandes de personnes souhaitant faire un don en ligne à la Comédie-Française, veuillez trouver toutes les informations nécessaires en cliquant ici

Nous vous remercions chaleureusement pour votre soutien et espérons vous revoir au plus vite.

3/ REMBOURSEMENT

Pour les personnes souhaitant être remboursées de leurs billets, voici la démarche à suivre :
pour les billets achetés sur notre site Internet www.comedie-francaise.fr le remboursement se fera automatiquement sur le compte bancaire de la carte ayant servi au paiement des places

pour les billets achetés auprès de la Comédie-Française par les autres canaux (téléphone, guichets), merci de bien vouloir nous retourner un RIB au nom de la réservation en indiquant la référence de votre commande et le montant du remboursement à effectuer dans le sujet de votre email et dans un délai de trois mois maximum à compter d'aujourd'hui

par email sur reservation.reponse@comedie-francaise.org

Si toutefois vous avez déjà adressé votre RIB ou IBAN au service location, ne tenez pas compte de ce message. Votre dossier de remboursement est en cours de traitement par le service location.

pour les billets achetés auprès des revendeurs (FNAC, TickeTac, ThéâtreOnline...), le remboursement se fera directement auprès d'eux

Les mesures de confinement ne nous permettent pas encore d'assurer une permanence téléphonique ou de traiter le courrier postal.
Dans ces circonstances, seules les demandes de don ou de remboursement reçues par email seront traitées dans les meilleurs délais. Pour toute autre demande, merci de nous recontacter une fois que les mesures de déconfinement seront annoncées pour nos théâtres.

Merci par avance pour votre compréhension,
et au plaisir de vous retrouver,

Cookies

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez notre politique de protection des données personnelles et notre politique de gestion des cookies ainsi que le dépôt de cookies et technologies similaires, destinés à (1) assurer le bon fonctionnement du site (authentification, suivi de panier de commande), (2) vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêts en fonction de votre navigation sur notre site et (3) réaliser des statistiques pour optimiser votre navigation sur le site. Vous avez la possibilité d'en apprendre plus sur le paramétrage de vos cookies en suivant ce lien, ou vous pouvez accepter les cookies en fermant cette fenêtre.

Vigipirate

Suite au renforcement du plan Vigipirate, toute personne se présentant avec une valise ou un sac (hors sac à main) se verra interdire l'accès à l'enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française.
Pour faciliter les contrôles, merci d'arriver au minimum 30 minutes avant le début des représentations.