Mademoiselle Raucourt

166e sociétaire

Entrée à la Comédie-Française en 1772 ; sociétaire en 1779.

Son père, médiocre comédien de campagne, la fait débuter très jeune en province. À Paris, Françoise Marie-Antoinette Josèphe Saucerotte, dite Mademoiselle Raucourt, reçoit les leçons de Brizard et débute à la Comédie, en 1772, dans le rôle-titre de Didon de Lefranc de Pompignan. Son succès est immédiat et triomphal. Tous s'accordent à louer sa beauté, sa voix, son intelligence et son expressivité. Mademoiselle Raucourt poursuit sa carrière dans tous les grands rôles de princesses, puis de reines de la tragédie : Émilie (Cinna), Monime (Mithridate), Idamé (L'Orphelin de la Chine), Hermione (Andromaque), Pulchérie (Héraclius)... Sa beauté est particulièrement admirée dans le Pygmalion de Jean-Jacques Rousseau (1775) où elle forme avec Larive un couple superbe.
Si sa vertu fut encensée à ses débuts, ses aventures défraient bientôt la chronique. La parution de libelles scandaleux et la cabale de ses nombreux créanciers, excités sans doute par une attitude volontiers provocatrice – Mademoiselle Raucourt n'hésite pas à afficher ses liaisons homosexuelles –, finissent par causer des incidents. Le public siffle, manifeste. La comédienne préfère quitter subrepticement la France, ce qui lui vaut d'être rayée du tableau des Comédiens du Roi. Après une longue tournée en Europe septentrionale, elle est rappelée à la Comédie pour occuper l'emploi des reines, devenu vacant par le départ de Mademoiselle Saint-Val. Elle reconquiert de haute lutte sa place devant le public, dispute à Mademoiselle Saint-Val cadette les rôles de son emploi, se montre admirable dans les grandes reines comme Sémiramis, Médée, Cléopâtre ou Jocaste et prend dans la troupe une place prépondérante. En 1782, les Comédiens français créent Henriette, pièce qu'elle a écrite mais qui ne remporte qu'un succès fort mitigé.

À la Révolution, royaliste convaincue, elle est emprisonnée avec les autres et ne doit son salut qu'au dévouement de Labussière. À peine libérée, elle rejoint les acteurs qui jouent au théâtre Feydeau, s'en sépare pour inaugurer, en 1796, salle Louvois un « Second Théâtre Français », qui sera fermé par ordre quelques mois plus tard pour « propos séditieux ». Loin de se décourager, elle dirige en 1798 sa propre compagnie dans la salle restaurée de l'Odéon. L'incendie de 1799 la ramène au sein de la troupe réunifiée, dont elle est l'un des piliers.
Napoléon, qui l'admire, lui confie la formation de sa protégée, Mademoiselle George, et, en 1807, lui donne la direction d'une tournée qui doit porter en Italie le prestige du théâtre français, la troupe constituée portant le nom de « Comédiens français du prince Eugène ». Les événements de 1814 et l'échec relatif de cette entreprise de relations publiques avant la lettre précipitent le retour de la tournée en France. Mademoiselle Raucourt crée en 1814 une dernière pièce, Les États de Blois, tragédie de Raynouard, et songe ensuite à se retirer, pour se consacrer à sa passion pour l'horticulture, lorsque la maladie l'emporte.

Le jour de son enterrement, devant une foule considérable, le curé de Saint-Roch prétend refuser au cortège funèbre l'entrée de l'église. Des incidents éclatent et nécessitent l'intervention de la garde et de la gendarmerie. Un ordre royal – les Bourbons sont tout juste de retour – vient obliger l'église à enterrer chrétiennement cette grande comédienne, dont le mérite fut aussi de lutter pour conserver son indépendance et exercer son métier d'actrice.

Journées du patrimoine

Les visites du Patrimoine du 18/19 septembre 2021 sont déjà complètes ! Nous avions 180 places pour 600 demandes.

Toutefois, nous organisons toute l'année des visites-conférences (les mêmes que celles proposées lors des Journées du Patrimoine) tous les week-end à 11h , aussi, nous vous invitons à consulter notre site.

PASSE SANITAIRE

Suite aux annonces du Président de la République du lundi 12 juillet, et conformément au décret n°2021-955 du 19 juillet 2021 modifiant le décret n° 2021-699 du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire, le passe sanitaire doit être mis en place pour tous les rassemblements de 50 personnes ou plus.
À compter du 21 juillet 2021, il est donc nécessaire pour accéder à nos trois salles. Le passe sanitaire est en vigueur à la Comédie-Française pour les spectateurs majeurs depuis le 21 juillet. Attention, il sera demandé aux spectateurs à partir de 12 ans dès le 30 septembre 2021.

MISE EN PLACE POUR LES SPECTATEURS

Le passe sanitaire concerne tous les spectateurs âgés de 18 ans et plus à compter du 21 juillet 2021 et il sera demandé aux spectateurs à partir de 12 ans dès le 30 SEPT 2021. Seuls les spectateurs munis d'un passe sanitaire seront admis en salle. L'application du passe sanitaire pour les jeunes de 12 à 17 ans est repoussée au 30 août 2021. Le passe sanitaire prend la forme d'un QR code disponible dans l’application Tous anti-Covid ou téléchargeable depuis le site ameli.fr
Le passe sanitaire est valide pour l’admission en salle lorsqu’il atteste :

  • soit d’une vaccination complète : 7 jours après la deuxième injection pour tous les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) ; 4 semaines après l'injection pour les vaccins à une seule injection (Janssen) ; 7 jours après l'injection pour les personnes ayant eu la Covid ;
  • soit d’un test PCR ou Antigénique négatif de moins de 72h ;
  • soit le résultat d’un Test RT-PCR positif attestant du rétablissement de la Covid, datant d’au moins 11 jours et de moins de six mois.

Les autotests ne sont pas considérés comme un passe sanitaire valide. Ils ne permettent donc pas l'entrée en salle.

Le port du masque demeure obligatoire pendant toute la durée de la présence dans le bâtiment (en salle comme dans les circulations).

SAISON 21/22


COOKIES

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez notre politique de protection des données personnelles et notre politique de gestion des cookies ainsi que le dépôt de cookies et technologies similaires, destinés à (1) assurer le bon fonctionnement du site (authentification, suivi de panier de commande), (2) vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêts en fonction de votre navigation sur notre site et (3) réaliser des statistiques pour optimiser votre navigation sur le site. Vous avez la possibilité d'en apprendre plus sur le paramétrage de vos cookies en suivant ce lien, ou vous pouvez accepter les cookies en fermant cette fenêtre.


VIGIPIRATE

Suite au renforcement du plan Vigipirate, toute personne se présentant avec une valise ou un sac (hors sac à main) se verra interdire l'accès à l'enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française.
Pour faciliter les contrôles, merci d'arriver au minimum 30 minutes avant le début des représentations.