Pauline Alziari de Roquefort
dite MLLE SAINT-VAL AÎNÉE

157e sociétaire

Entrée à la Comédie-Française en 1766 ; sociétaire en 1767 ; retraitée en 1779.

De bonne famille, mais sans fortune, elle débute en 1762 au Grand Théâtre de Lyon, puis à la Comédie-Française en 1766 dans le rôle-titre d'Ariane de Thomas Corneille. Bien que de taille médiocre et plutôt laide, elle réussit à émouvoir le public, en quête d'une remplaçante pour Mademoiselle Clairon, alors sur le départ. Elle excelle dans le grand pathétique et, dans les rôles de Phèdre, Mérope, Clytemnestre, Didon et Hermione, montre chaleur et sensibilité. Une santé délicate la force à des absences répétées dont profite sa rivale, protégée du duc de Duras et du ministre Choiseul, la belle Madame Vestris qui s'empare de tous les beaux rôles de l'emploi des reines que les deux tragédiennes ont en partage. Mademoiselle Saint-Val tente de se défendre, un libelle paraît sous son nom. Le parterre prend parti pour elle, mais les Comédiens s'inclinent devant l'autorité souveraine et « punissent » Mademoiselle Saint-Val en l'excluant de la troupe et en la faisant exiler de Paris pour dix ans.

Elle consacre ces dix années à des tournées triomphales en province, en Suisse et en Belgique, tandis qu'à la Comédie on ne joue plus la tragédie que sous la protection d'une garde renforcée, tant le public gronde.
De retour à Paris en 1791, Mademoiselle Saint-Val se produit jusqu'en 1794 avec la Montansier au théâtre construit à l'extrémité du Palais-Royal, y retrouve sa sœur cadette et refuse de réintégrer la troupe en 1799. Si elle a joué tous les rôles classiques de son emploi, elle n'a créé que onze rôles nouveaux dans des tragédies tombées dans l'oubli.

Elle meurt en 1830, à plus de 86 ans, après avoir formé un élève qui lui fait honneur : Joanny.

Bienvenue

SAISON 2018-2019

— Voir toute la saison
— BILLETTERIE : ACHAT DES PLACES
Attention la vente des cartes est terminée pour la saison 2018-2019
Documents au format PDF :
Brochure de saison
Calendrier

ANNULATIONS

Entre le mardi 22 mai et le lundi 4 juin 2018, un mouvement de grève d'une partie des personnels a perturbé les représentations de la Salle Richelieu.
Dans ces conditions, il a été impossible de présenter la nouvelle production de La Locandiera de Carlo Goldoni mise en scène par Alain Françon et la décision a été prise d'en reporter la création à la saison 2018-2019.
Les spectateurs munis de billets pour les représentations de ce spectacle en juin et juillet 2018 trouveront ci-dessous les modalités de remboursement de leurs billets.

- pour les billets achetés sur notre site Internet www.comedie-francaise.fr
merci de bien vouloir demander le remboursement de vos places le plus rapidement possible (et dans un délai de trois mois maximum à compter de ce jour) par courriel : reservation.reponse@comedie-francaise.org

- pour les billets achetés par les autres canaux (correspondance, téléphone, guichets),
merci de bien vouloir nous retourner vos billets accompagnés d’un RIB le plus rapidement possible (et dans un délai de trois mois maximum à compter de ce jour) par courriel : reservation.reponse@comedie-francaise.orgpar courrier : Comédie-Française - Service location - place Colette – 75001 Paris

- pour les billets achetés auprès de la FNAC
le remboursement se fera directement auprès du magasin

Nous vous prions de nous excuser et vous remercions de votre compréhension.

Vigipirate

Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation.