Louis Barizain
dit MONROSE

275e sociétaire

Entré à la Comédie-Française en 1833 ; nouveaux débuts en 1837, puis en 1846 ; retour définitif en 1849 ; sociétaire en 1852 ; retraité en 1869.

Il naît à Turin, alors que son père joue en Italie. Sa mère est chanteuse d'opéra. Il entreprend des études de droit qu'il ne tarde pas à abandonner – noblesse oblige – pour le théâtre. Il débute une première fois à la Comédie-Française en 1833, dans l'emploi des valets que tenait déjà son père, puis part pour la province. Pensionnaire à partir de 1837, il participe à plusieurs créations tant à la Comédie-Française qu'à l'Odéon, qu'il rallie en 1841, en tant qu'acteur, auteur, et même directeur associé (sous la houlette d'Auguste Lireux). Il y joue le rôle de Quinola dans Les Ressources de Quinola, de Balzac, et crée en 1844 la Ciguë, première pièce d'un jeune auteur d'avenir, Émile Augier.

Lorsque Bocage prend la direction de l'Odéon, Monrose joue sur les boulevards, dirige un temps le théâtre de Nîmes, fait de nouveaux débuts à la Comédie-Française, revient à l'Odéon, en 1849, puis à la Comédie-Française, où il est nommé sociétaire en 1852. Pendant vingt ans, il va tenir tous les emplois comiques du répertoire, spécialiste des personnages excentriques, et reprendre de nombreux rôles modernes. Trente rôles nouveaux sont à son actif. Il crée notamment Le Duc Job, de Laya, l'un des plus grands succès du milieu du siècle.

À partir de 1865, il supplée Augustine Brohan dans sa chaire au Conservatoire et remplace Samson en 1867. Parmi ses élèves – il enseigne jusqu'en 1880 –, Jules Truffier, Lucien Guitry, Raphaël Duflos... Lettré, il écrit lui-même des œuvres dramatiques, des à-propos, et des portraits au vitriol. Bien qu'acteur comique, il a la réputation d'avoir un caractère plutôt difficile. Il se retire en 1869 pour raisons de santé.

Bienvenue

Attention :

  • À l'occasion de la fête du travail nos trois théâtres seront fermés le 1er mai. Merci de votre compréhension.
  • Trois représentations supplémentaires du spectacle « Faust » au Théâtre du Vieux-Colombier sont programmées le samedi 14 avril à 14h, le dimanche 22 avril à 20h30 et le samedi 28 avril à 14h. La réservation est ouverte en ligne, par téléphone et aux guichets.

Vigipirate

Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation.