Bureau des lecteurs

Lectures d’auteurs contemporains
1er cycle

Studio

30 novembre 2 décembre 2018

Studio

Bureau des lecteurs

2018-11-30 20:30:00 2018-12-02 20:30:00

Découvrir les pièces d’auteurs contemporains français ou étrangers, les lire et, le cas échéant, les mettre en lumière est une des missions de la Comédie-Française.

Dans cette optique, un Bureau des lecteurs a pour mission de lire les textes d’environ 400 auteurs chaque saison. Présidé par Laurent Muhleisen, conseiller littéraire de la Maison, il est composé de comédiens de la Troupe, de collaborateurs et de membres extérieurs. Il se réunit six fois par saison pour procéder à une sélection d’œuvres qui seront lues en public par les Comédiens-Français.
Au terme de ces lectures publiques, les spectateurs ayant assisté à l’ensemble des présentations (le « groupe des spectateurs engagés ») votent pour leur coup de cœur.

Les réservations sont possibles aux guichets des trois salles
et par téléphone au 01 44 58 15 15 (lun-sam 11h-18h)

Studio-Théâtre, 30 NOV et 1er DÉC à 20h30, 2 DÉC à 14h


Membres du Bureau des lecteurs
Sylvia Bergé
Alain Lenglet
Christian Gonon
Julie Sicard
Pierre Louis-Calixte
Nicolas Lormeau
Nâzim Boudjenah
Gaël Kamilindi
Séverine Daucourt
David Tuaillon
Agathe Sanjuan
Béatrice Bienville

« Ami malade » de Nis-Momme Stockmann

  • Traduit de l’allemand par Christophe Perton et Silvia Berutti-Ronelt
  • Vendredi 30 novembre à 20h30

Le narrateur, âgé d’une trentaine d’années, revient dans la petite ville peu glamoureuse où il a passé une enfance et une adolescence marquée par la violence. Il s'y sent plus étranger que jamais et n’y est guère le bienvenu, si l’on en juge par les réactions des habitants qui tous le reconnaissent; on le soupçonne de tremper dans de louches affaires foncières et immobilières nuisant à la communauté. S’il est venu, c’est pour être au chevet de son ami de toujours, Mirko, atteint d'un mal étrange qui le rend complètement apathique. La femme de Mirko, Nora - dont le narrateur a jadis été amoureux - s'occupe du malade. Elle est enceinte. La petite cité elle-même est malade. Elle ne trouve pas sa place dans l’évolution du monde moderne. L'usine d'arômes chimiques qui, depuis des années, licencie de plus en plus d'ouvriers, est en train de fermer. Pendant ce temps, on construit une autoroute... Dans ce contexte malsain, le narrateur et Nora vont se rapprocher, pour le meilleur et pour le pire…

Né en 1981 à Föhr, Nis-Momme Stockmann a suivi des études sur le langage et la culture du Tibet à Hambourg et sur les sciences des médias à Odensee, au Danemark. Il a suivi une formation de cuisinier avant de se consacrer à l’écriture scénique à l’Université des Arts de Berlin. Lors du Heidelberger Stückemarkt 2009, il reçoit le Premier prix et le Prix du public pour la pièce Der Mann, der die Welt aß (L'homme qui mangea le monde). En 2009/2010 il écrit pour le Staatstheater de Stuttgart la pièce Kein Schiff wird kommen (Aucun navire ne viendra), présentée en 2010 dans le programme parallèle du Theatertreffen de Berlin. Entre 2009 et 2012, Nis-Momme Stockmann est auteur en résidence au Schauspiel de Francfort. En 2014, il reçoit le prix de la section culture de l'Économie allemande, en 2015, on lui décerne le prix Hermann Sudermann dans le cadre des Autorentheatertage au Deutsches Theater Berlin. En 2016 il est nominé pour le prix de la Leipziger Buchmesse pour son premier roman : Der Fuchs. Ses pièces sont représentées en France par l’Arche Editeur. Ami malade a bénéficié d’une aide à la traduction de la Maison Antoine Vitez, centre international de la traduction théâtrale. Le metteur en scène Christophe Perton, à l’initiative de cette traduction, a travaillé sur la pièce avec des élèves de l’école du Théâtre National de Strasbourg, dans la perspective de sa mise en scène.

Lecture dirigée par Nâzim Boudjenah

Avec : Florence Viala, Loïc Corbery, Nâzim Boudjenah, Jean Chevalier et le comédien de l'académie de la Comédie-Française Peio Berterretche

« Les chroniques de Peter Sanchidrián » de José Padilla

  • Traduit de l’espagnol par Victoria Mariani
  • Samedi 1er décembre à 20h30

Les Chroniques de Peter Sanchidrián ou comment la fin du monde est déjà là. Voici une comédie où se côtoient sans ambages navette spatiale, secret de la vie éternelle, clones d’actrice célèbre, patte de singe empaillée capable d’exaucer vos vœux les plus chers et super-héros de bandes dessinées. Chaque acte est l’occasion de dresser un portrait des relations humaines dans toute leur complexité mais aussi leur parfaite absurdité. Le texte mêle habilement références pop et problématiques philosophiques pour dresser un tableau des désirs humains en ce début de XXIe siècle. Auteur éclectique, José Padilla ne craint pas d’associer science-fiction, horreur, suspense, romance et fantastique. En partant des grandes thématiques qui alimentent depuis toujours notre imaginaire – l’éternité, la fin du monde, la duplication de soi – et tout en faisant la part belle au rire, l’auteur compose une palette de héros confrontés au surnaturel sans être éloignés pour autant de leur condition humaine, d’un « sentiment tragique de la vie. »

Jose Padilla est né à Santa Cruz de Tenerife en 1976. Diplômé de la RESAD (Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Madrid), il a reçu plusieurs prix, notamment pour ses pièces Porno Casero et Perra vida. Il se distingue par des adaptations de grands classiques du théâtre européen, tel que Peines d’amour perdu, de Shakespeare, coproduit par le Globe Theatre de Londres, ou encore L’Île pourpre, de Mikhaïl Boulgakov, ou encore L’Importance d’être Constant, de Oscar Wilde. Il collabore étroitement avec le Teatro Kamikaze de Madrid (Prix national de théâtre 2017) où il met en scène ses propres textes. Les chroniques de Peter Sanchidrian est publié aux éditions Les solitaires intempestifs.

Lecture dirigée par Nicolas Lormeau

Avec : Alain Lenglet, Loïc Corbery, Jennifer Decker, Sébastien Pouderoux, Claire de La Rüe du Can, Julien Frison, Elise Lhomeau

« La roue » de Zinnie Harris

  • Traduit de l’anglais par Dominique Hollier
  • Dimanche 2 décembre à 14 h

Espagne, début du XIXe siècle. Beatriz installe la table pour le mariage de sa sœur Rosa, lorsque débarque une troupe de soldats prêts à réquisitionner la maison. Sous les yeux de Beatriz, leur sergent chasse brutalement un des hommes de la troupe, qui part sans avoir le temps d'aller chercher sa petite fille. Beatriz s'élance à sa suite pour lui ramener l'enfant abandonnée. Ce bon geste spontané qui ne devait lui prendre qu'un instant se transforme en une incroyable quête à travers le temps et l'espace, dérivant de guerres en guerres, d'époques en pays, de siècles en continents. À mesure des rencontres et des épreuves, Beatriz et la petite, qui se révèle dotée d'un immense pouvoir, changent irrémédiablement. Ou peut-être pas. Zinnie Harris nous entraîne dans une grande fable haletante, sur l'innocence, le mal, les guerres et violences qui ont façonné notre siècle, dans une pièce qui commence presque comme du Lorca, atteint la cruauté du théâtre In-Yer-Face tout en flirtant avec le real maravilloso avec un souffle virtuose et jamais manichéen.

Autrice britannique, Zinnie Harris s’est imposée sur les plus grandes scènes de Grande-Bretagne. Lauréate du Festival Fringe d'Edimbourg en 2001, elle travaille ensuite à l'écriture de pièces qui lui ont été commandées par le Royal Court, le Royal Lyceum Theatre d'Edimbourg, le Royal National Theatre et le TronTheatre de Glasgow. En 2000-2001, elle a été autrice en résidence de la Royal Shakespeare Company et nommée comme meilleur espoir du Evening Standard Award en novembre 2000. En 2004, elle reçoit The Arts Foundation Award for Playwrighting.
Elle est depuis 2015 metteuse en scène associée au Traverse Theatre d’Edimbourg. Cette même année le Royal Court Theatre de Londres produit sa pièce, How To Hold Your Breath (Comment retenir sa respiration) dans une mise en scène de Vicky Featherstone En 2016, This Restless House (une trilogie d’après L’Orestie), est mise en scène par Dominic Hill au National Theatre of Scotland. La pièce est reprise en août 2017 au Festival International d’Edimbourg, en même temps qu’y sont produites son adaptation de Rhinocéros de Ionesco et sa dernière pièce Meet me at Dawn. . En juin dernier, le bureau des lecteurs plébiscitait Comment retenir sa respiration au terme du troisième cycle de lectures d’auteurs contemporains de la saison 2017 / 2018, au théâtre du Vieux-Colombier. En France, ses pièces sont montées par Richard Brunel, Sandrine Lanno, Guy Delamotte, Guy-Pierre Couleau, François Parmentier... Hiver (suivi de Crépuscule) et Plus loin que loin sont publiées en France à l'Avant-Scène Théâtre−Quatre-Vents. La Maison Antoine Vitez, centre international de la traduction théâtrale, a récemment soutenu la traduction, par Blandine Pélissier, du Retour d’Agamemnon, l’une des pièces de son nouveau cycle This Restless House. Zinnie Harris est représentée par Renauld & Richardson (info@paris-mcr.com) dans les pays de langue française en accord avec Casarotto Ramsay & Associates, London.

Lecture dirigée par Béatrice Bienville, autrice-dramaturge de l'académie de la Comédie-Française

Avec : Alain Lenglet et les comédiens de l’académie de Comédie-Française, Peio Berterretche, Pauline Chabrol, Thomas Keller, Olivier Lugo, Noémie Pasteger, Léa Schweitzer

Salle
-logo-2016-comedie-francaise-cmjn-studio-adresse-01
  • Nouveauté

    Lunettes connectées disponibles à la Salle Richelieu

  • Découvrez

    La boutique

Ouvertures des ventes pour les représentations de SEPT 2024 à MARS 2025 :

  • JEU 6 JUIN à 11h : achat des Cartes 2024-2025 et des places aux tarifs Cartes
  • JEU 13 JUIN à 11h : achat des places pour tous les publics individuels et les groupes

Éric Ruf dévoilera la programmation de la saison 2024-2025 LUN 27 MAI à 18h30 au Théâtre du Vieux-Colombier.
Cette présentation de saison sera diffusée EN DIRECT Ici, sur notre chaine YouTube et sur notre compte Facebook.
Vous pourrez télécharger la brochure et le calendrier à l’issue de la retransmission.

VIGIPIRATE

En raison du renforcement des mesures de sécurité dans le cadre du plan Vigipirate « Urgence attentat », nous vous demandons de vous présenter 30 minutes avant le début de la représentation afin de faciliter le contrôle.

Nous vous rappelons également qu’un seul sac (de type sac à main, petit sac à dos) par personne est admis dans l’enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française. Tout spectateur se présentant muni d’autres sacs (sac de courses, bagage) ou objets encombrants, se verra interdire l’entrée des bâtiments.

vigipirate-urgenceattentat2