Le Mariage

de Nikolaï Gogol
Mise en scène Lilo Baur

Vˣ-Colombier

19 janvier 26 février 2012

Vˣ-Colombier

Le Mariage

2012-01-19 00:00:00 2012-02-26 00:00:00

« Parce que, le diable me prenne, c’est une affaire qui vous fait du tracas, le mariage ! » s’exclame au début de la pièce Kapilotadov, éternel célibataire en quête d’un bon parti.

Acculé au mariage par convention sociale, par vénalité aussi, il fait appel aux services de Fiokla Ivanovna, une marieuse menteuse et manipulatrice qui lui présente, en même temps qu’à quatre autres hommes, la fille d’un marchand, Agafi a Agafonovna.
« Cette aventure parfaitement invraisemblable en deux actes », selon l’expression de Gogol, conduit les prétendants à une sorte de démence verbale qui frôle l’absurde. Jeux de mots, propos grivois, mécanique désopilante, tels sont les ingrédients qui composent Le Mariage. Cette comédie sur le rien fustige, par la seule force du rire, la vacuité et la vanité de l’homme.’intérieur par le burlesque et l’absurde.


Nikolaï Gogol, l'auteur
Issu d’une famille de petits propriétaires fonciers d’Ukraine, Nikolaï Gogol est très vite marqué par l’influence religieuse et morale de sa mère. Sentant le besoin de servir son pays, il devient fonctionnaire au ministère des Apanages, statut qu’il quitte pour se consacrer pleinement à l’écriture. Il se fait connaître au début des années 1830 par ses romans et ses nouvelles, dont Tarass Boulba, Le Journal d’un fou, Le Nez. Assignant à la littérature un pouvoir moral, il part en guerre contre les vices qu’il expose dans une œuvre hantée par la figure du diable. Ébranlé par la réception en 1836 du Revizor, accusé d’être une satire politique de la Russie tsariste, Gogol fuit la Russie pour l’Allemagne avant de s’installer à Rome. De plus en plus habité par des préoccupations religieuses, il reprend alors la rédaction de son roman Les Âmes mortes, au moment où sa crise mystique confine à la folie. Après un pèlerinage à Jérusalem, Gogol revient finir ses jours à Moscou, où il meurt en 1852.

Lilo Baur, la metteur en scène
Née en Suisse, Lilo Baur débute sa carrière à Londres comme comédienne en se produisant au Royal National Theatre avant d’intégrer la compagnie Théâtre Complicité dirigée par Simon McBurney. Alternant les rôles au théâtre – où elle collabore avec Peter Brook – et au cinéma – avec notamment 2016 das Ende der Nacht de Tim Fehlbaum –, elle se consacre à la mise en scène. Elle monte, entre autres, Fish Love d’après Tchekhov en 2007, Le Conte d’hiver de Shakespeare en 2009 et l’opéra Didon et Énée de Purcell en 2011. Fascinée par le théâtre russe, et plus particulièrement Tchekhov, Lilo Baur se dit touchée par les personnages indécis qui peuplent l’œuvre de Gogol. Avec Le Mariage, elle nous invite à découvrir une peinture du mariage miné de l’intérieur par le burlesque et l’absurde.

Salle
-logo-2016-comedie-francaise-cmjn-vx-colombier-adresse-01

Équipe Artistique

Traduction : André Markowicz
Mise en scène : Lilo Baur
assistée de : Clara Bauer
Décor : James Humphrey
Costumes : Agnès Falque
assistée de : Luce Noyer
Lumières : Christian Dubet
Création sonore****: Mich Ochowiak

Distribution

La troupe

  • 470push1718_yvesgasc

    Yves
    Gasc

    Stéphane et Pépev

  • push1718-veroniquevella

    Véronique
    Vella

    Arina Pantéleïmonovna (en alternance)

    Voir sa fiche
  • 483push1718_catherinesauval

    Catherine
    Sauval

    Arina Pantéleïmonovna (en alternance)

    Voir sa fiche
  • push1718-alainlenglet

    Alain
    Lenglet

    Chikine

    Voir sa fiche
  • push1718-clotildedebayser

    Clotilde
    de Bayser

    Fiokla Ivanovna, la marieuse

    Voir sa fiche
  • push1718-laurentnatrella

    Laurent
    Natrella

    Plikaplov, ami de Kapilotadov

    Voir sa fiche
  • push1718-juliesicard

    Julie
    Sicard

    Agafia Agafonovna, fille de marchand, la fiancée (en alternance) Nicolas Lormeau : Omelette, huissier

    Voir sa fiche
  • push1718-clementhervieuleger

    Clément
    Hervieu-Léger

    Kapilotadov, fonctionnaire, conseiller surnuméraire (en alternance)

    Voir sa fiche
  • push1718-nazimboudjenah

    Nâzim
    Boudjenah

    Kapilotadov, fonctionnaire, conseiller surnuméraire (en alternance)

    Voir sa fiche
  • push1718-jenniferdecker

    Jennifer
    Decker

    Agafia Agafonovna, fille de marchand, la fiancée (en alternance)

    Voir sa fiche
  • push1718-laurentlafitte.jpg-

    Laurent
    Lafitte

    Mamimine

    Voir sa fiche

et
Ariane Pawin : Douniachka

Bienvenue

Les journées du Patrimoine

Les visites-conférences pour les journées du Patrimoine, les 21 et 22 septembre 2019, sont d'ores et déjà complètes.

Nous vous invitons à consulter notre page Visiter pour réserver une visite-conférence guidée pour les particuliers, tous les week-end à 11h.

Important

Nous vous rappelons que vos téléphones portables doivent être éteints pendant toute la durée des représentations. Merci.

Cookies

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez notre politique de protection des données personnelles et notre politique de gestion des cookies ainsi que le dépôt de cookies et technologies similaires, destinés à (1) assurer le bon fonctionnement du site (authentification, suivi de panier de commande), (2) vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêts en fonction de votre navigation sur notre site et (3) réaliser des statistiques pour optimiser votre navigation sur le site. Vous avez la possibilité d'en apprendre plus sur le paramétrage de vos cookies en suivant ce lien, ou vous pouvez accepter les cookies en fermant cette fenêtre.

Vigipirate

Suite au renforcement du plan Vigipirate, toute personne se présentant avec une valise ou un sac (hors sac à main) se verra interdire l'accès à l'enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française.
Pour faciliter les contrôles, merci d'arriver au minimum 30 minutes avant le début des représentations.