Françoise Pitel de Longchamps
dite MLLE RAISIN

25e sociétaire

Entrée dans la Troupe du Roi en 1679 ; sociétaire en 1680; retraitée en 1701.
Elle est issue, comme son mari Jean-Baptiste Raisin, d'une famille de comédiens. Son père, Longchamp, est chef de la troupe du prince de Condé, sa mère est la fille de Turlupin. Son oncle Beauval, sa sœur Du Rieu et sa nièce Mlle Godefroy seront tous trois à la Comédie-Française. Elle débute à quinze ans avec son père, à Londres, puis en province, entre à l'Hôtel de Bourgogne en 1679, année de son mariage, et reste dans la troupe royale à la fusion de 1680. Elle joue les amoureuses de comédie, crée les pièces de Baron, Dancourt, Brueys et Palaprat... Dans l'emploi des grandes princesses tragiques, elle est aussi la créatrice des tragédies de Campistron. Très belle et très douée, elle forme avec Jean-Baptiste Raisin un couple exemplaire.
Après la mort de Raisin, elle inspire au grand dauphin une passion à laquelle elle ne tarde pas à céder. Louis XIV voyant d'un mauvais œil la maîtresse du dauphin sur le théâtre, fait pression sur Mlle Raisin pour qu'elle se retire en 1701, moyennant une importante rente viagère. A la mort du grand dauphin en 1711, la pension cesse d'être versée, et la comédienne se retire alors en Normandie chez sa sœur Du Rieu, où elle meurt en 1721, à la suite d'un accident de carrosse.