Danièle
Lebrun

pensionnaire

Après un premier prix de Comédie au Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris, Danièle Lebrun entame sa carrière à la Comédie-Française comme pensionnaire de 1958 à 1960 avant d'intégrer la troupe de La Huchette où elle joue notamment dans La Cantatrice chauve de Ionesco mise en scène par Nicolas Bataille et George Dandin de Molière mis en scène par Roger Planchon.

Elle joue avec la troupe Renaud-Barrault et reçoit le prix du Syndicat de la critique pour son rôle dans Madame de Sade d'Yukio Mishima, avant de rencontrer Laurent Terzieff qui la dirige dans Tango de Slawomir Mrozek, et Jorge Lavelli dans Beaucoup de bruit pour rien de Shakespeare à l'occasion de l'ouverture du Théâtre de la Ville en 1968. Jean Anouilh la met en scène dans deux de ses pièces, avec Roland Piétri d’abord, dans Ne Réveillez pas Madame en 1970, et dans Colombe en 1974, où elle tient le rôle-titre.

Elle interprète également Exercices de style de Raymond Queneau pour Jacques Seiler, La Ronde d'Arthur Schnitzler pour Alfredo Arias, et, sur la scène du Théâtre national de Chaillot, L'Importance d'être constant d'Oscar Wilde pour Jérôme Savary. Avec Le Misanthrope de Molière mis en scène par Francis Huster en 1992, elle obtient le Molière de la comédienne dans un second rôle, un prix qui lui est de nouveau décerné en 2006 pour Pygmalion de George Bernard Shaw sous la houlette de Nicolas Briançon.

À partir de 1998, Danièle Lebrun joue dans plusieurs mises en scène de Christophe Lidon, notamment La Mouette de Tchekhov, L'Antichambre de Jean-Claude Brisville et Délire à deux d'Eugène Ionesco.
En 2011, Danièle Lebrun est à nouveau engagée à la Comédie-Française. Elle y retrouve Christophe Lidon (La Visite de la vieille dame de Dürrenmatt) et joue notamment sous les directions d’Alain Françon (La Trilogie de la villégiature de Goldoni, Les Trois Sœurs de Tchekhov), Giorgio Barberio Corsetti (Un chapeau de paille d'Italie de Labiche), Galin Stoev (Tartuffe de Molière), et Éric Ruf (Roméo et Juliette de Shakespeare).

Au cinéma, elle tourne pour Jacques Audiard (Un héros très discret), Claude Berri (Uranus), Gabriel Aghion (Belle Maman), mais aussi Éric Rohmer, Matthieu Kassovitz ou encore Sylvie Testud.

À la télévision, on l’a vue notamment dans Le Jeu de l'amour et du hasard, La Double Inconstance ou Les Nouvelles Aventures de Vidocq de Marcel Bluwal, et dans de nombreuses fictions d’Alain Tasma, Robert Guediguian, François Luciani, Philippe de Broca et Bernard Stora, entre autres.

Prochainement dans

Poussière

de Lars Norén
Mise en scène Lars Norén

Richelieu

À la Comédie-Française

2017-2018

  • Poussière

    E

    de Lars Norén Mise en scène Lars Norén

    Richelieu

  • La Règle du jeu

    Mme de La Bruyère

    d’après le scénario de Jean Renoir Mise en scène Christiane Jatahy

    Richelieu

2016-2017

2015-2016

2014-2015

  • Innocence

    Frau Zucker, mère de Rosa

    de Dea Loher Mise en scène Denis Marleau

    Richelieu

  • Un chapeau de paille d'Italie

    la Baronne de Champigny (en alternance)

    d'Eugène Labiche Mise en scène Giorgio Barberio Corsetti

    Richelieu

  • Cabaret Barbara

    de Barbara Mise en scène Béatrice Agenin

    Studio

2013-2014

2012-2013

  • Les Trois Soeurs

    Anfissa, la vieille nourrice

    d'Anton Tchekhov Mise en scène Alain Françon

    Richelieu

  • Un chapeau de paille d'Italie

    La Baronne de Champigny

    d'Eugène Labiche et Marc-Michel Mise en scène Giorgio Barberio Corsetti

    Richelieu

2011-2012

2010-2011

1986-1987

  • La Ronde

    la Jeune Femme mariée

    d'Arthur Schnitzler Mise en scène Alfredo Arias

    Odéon